Messieurs, comment préserver votre capital fécondité ?

On doit veiller à préserver sa fécondité très tôt.

Or lorsque l'on est très jeune, on ne pense pas toujours à son capital fécondité, et les garçons encore moins que les filles.

Pourtant, au sein d'un couple, cette question se posera à un moment ou à un autre.

Alors que peuvent faire les garçons pour préserver leur fécondité ? Réponses du Dr David Elia*.

PUB

Les jeunes hommes ne pensent pas à leur fécondité

Les garçons ne se préoccupent pas avant longtemps de cette problématique existentielle qui consiste à se demander s'ils sont féconds, excepté en cas de problèmes en rapport avec leurs testicules (traumatisme, infection, oreillons).

La question de la fécondité arrivera pourtant bien un jour ou l'autre, parfois plus soudainement qu'ils ne l'imaginent.

Que peuvent faire les garçons pour préserver leur fécondité ?

La façon la plus sûre d'hypothéquer sa fécondité est d'attraper une infection sexuellement transmissible (IST) comme celles véhiculées par les chlamydias ou les gonocoques.

Ces affections mènent à la stérilité par obturation des canaux déférents, ceux-là même qui amènent le sperme de la prostate aux testicules.

PUB
PUB

Tant pour les hommes que les femmes, la seule manière de se protéger contre les IST est d'utiliser des préservatifs.

La seconde façon est d'attraper une orchite (inflammation du testicule induite par une bactérie ou par le virus des oreillons).

Cette affection détruit plus ou moins les testicules. On ne peut rien faire, excepté de veiller à bien respecter le calendrier vaccinal (vaccin ROR et rappel).

Certaines professions sont connues pour entamer la fécondité, comme tous les métiers qui réchauffent les testicules (chauffeurs routiers par exemple, boulangers et tous ceux qui travaillent dans la chaleur).

Les testicules ne sont pas maintenus à 37°C comme le reste de notre corps, mais à 35°C seulement.

C'est la raison pour laquelle ils sont séparés du reste du corps. (Il est probable que sans cette obligation thermique, les testicules auraient été logés dans le ventre bien à l'abri des traumatismes.)

Il existe d'ailleurs un muscle thermorégulateur inclus dans les bourses -le DARTOS- qui écarte le plus possible les testicules du corps lorsqu'il fait chaud et qui, inversement, les plaque dans l'entrejambe pour les réchauffer lorsqu'il fait froid. Tout ce qui contrarie ce système de thermorégulation des testicules peut affecter lafécondité.

Le tabagisme est dangereux pour la fécondité.

Il ne rend pas stérile mais diminue la vitalité des spermatozoïdes et augmente le nombre de spermatozoïdes anormaux.

L'alcool également exerce des effets négatifs sur la qualité des spermatozoïdes.

Le nombre de partenaires : si on a un nombre de partenaires variés, occasionnels, il faut savoir se couvrir, c'est-à-dire utiliser le préservatif, et il faut savoir qu'on prend des risques infectieux proportionnels au nombre de partenaires, tant pour les hommes que pour les femmes.

Il n'est jamais trop tôt pour se préoccuper de sa fécondité. En revanche, il est parfois trop tard...

La prévention prévaut !

Publié le 03 Décembre 2007 | Mis à jour le 16 Août 2012
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : * Le Dr David Elia est gynécologue, rédacteur en chef du magazine GENESIS, leader de la presse gynécologique, publie régulièrement dans les revues scientifiques et est l'auteur de plus de 35 livres grand public.
Voir + de sources
Il a également créé un site internet à destination des femmes (www.docteurdavidelia.com) dont la nouvelle version vient d'être mise en ligne, ainsi qu'un Podcast sur lequel on peut l'entendre : http://david100.podemus.com. Et enfin, le Dr David Elia est membre du comité scientifique d'e-sante.