Mediator : les médecins sous influence

© Fotolia

Il n’y a pas que la visite médicale qui est financée par les laboratoires pharmaceutiques. C’est aussi le cas de la presse spécialisée, des congrès, des organismes de formation… 

Publicité

Du coup les messages de prudence à propos du Médiator n’avaient qu’une très faible chance d’être entendus par la grande majorité des médecins, qui sont sous influence avec tous ces médias. C’est encore le cas pour tous les médicaments en France. D’où l’importance de la réforme de la formation continue des médecins dont l’un des buts est d’augmenter son impartialité en faisant appel à des financements indépendants.

Publicité
Publicité

Dans ce contexte, l’annonce du report de la publication des décrets d’application de cette réforme soulève de sérieux problèmes selon Le Monde. Car il ne servirait à rien de réformer en profondeur notre dispositif de surveillance des médicaments comme souhaite le faire Xavier Bertrand, si l’on délaisse la formation des médecins qui resteront toujours les prescripteurs.

Les enjeux sont tellement importants que le quotidien ajoute que « MG France (syndicat majoritaire des médecins généralistes) prévient que la volonté politique sera jugée sur les moyens publics octroyés à la formation continue ».

Une fois de plus on constate que la sécurité, la qualité et l’indépendance ont un prix et que seule une position claire et globale de l’Etat permettra de changer les états d’esprits et les faits.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 21 Février 2011 : 15h04
Mis à jour le Lundi 21 Février 2011 : 15h19
Source : Le Monde 21 février 2010
PUB
PUB