Médecine de demain : l’homme réparé organe par organe

La médecine continue à progresser et à nous émerveiller et il devient possible d’envisager celle que les enfants nés au XXIème siècle connaîtront plus tard.Diagnostics prédictifs, robots, micro-interventions, pièces détachées, assistances diverses sont au programme.
© Istock

Remplacer un organe par la greffe d’un donneur, empêcher son rejet, font partie des grandes découvertes du XXème siècle médical, au même titre que les antibiotiques, les antiviraux, les traitements hormonaux, les pontages cardiaques, les reins artificiels, la chirurgie néonatale (dans le ventre de la mère), etc. Que de progrès réalisés depuis la Deuxième Guerre mondiale !

Et le XXIème siècle sera également porteur d’immenses progrès dont nous pouvons commencer à voir quelques tendances lourdes, notamment depuis la découverte complète du génome humain en 2003, puis du potentiel réparateur des cellules souches. Ces progrès, ainsi que l’essor des techniques robotisées et la réalisation de prothèses en tissus biologiques nous laissent entrevoir une médecine prédictive et réparatrice au très fort potentiel. Essayons d’en établir la liste, organe par organe.

Cerveau : de nouvelles cellules

  • Des cellules souches implantées au niveau de l’hippocampe qui permettront de retrouver la mémoire. Implantées ailleurs, elles pourront reconstituer le tissu neuronal lésé, lors d’un accident vasculaire cérébral par exemple. Des molécules qui augmenteront la production de cellules souches dans le cerveau.
  • Des traitements immunologiques de la maladie d’Alzheimer, qui détruiront les protéines bêta-amyloïdes et les particules Tau, responsables de la maladie.
  • Des électrodes cérébrales pour soigner la maladie de parkinson et les troubles obsessionnels compulsifs.

Yeux : l’œil bionique

  • Des puces qui, implantées sur la rétine, permettent de recréer l’influx nerveux à partir de la lumière, ou œil bionique.
  • Une chirurgie réfractive complètement robotisée, permettant de corriger tous les défauts visuels.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :