Manger sainement est plus efficace sur le long terme que de se priver pour mincir

Pour mincir, une alimentation variée, sans aliment tabou, fondée sur les recommandations nutritionnelles du Plan national nutrition santé (PNNS), est plus efficace que les régimes commerciaux "frustrants", selon l'étude Nutrinet-Santé qui pointe aussi "la dictature du poids" dans notre société.
© getty

Plus de deux femmes sur trois et un homme sur deux voudraient maigrir

Et, parmi eux, 67% des femmes et 39% des hommes ont fait au moins un régime dans leur vie, selon les résultats de l’étude.

"Près de deux femmes sur trois (58%) de poids normal font des régimes", constate le professeur Serge Hercberg (Institut Inserm, Université de Paris XIII) qui coordonne l'étude.

"La pression d'une certaine image du corps dans notre société fait que même des sujets de poids normal, ni obèses, ni même en surpoids, font des régimes".

"Fait nouveau, même 27% des hommes de poids normal souhaitent maigrir", ajoute-t-il. "Il y a vraiment un problème de perception du corps, de modèles véhiculés par la mode, les médias", martèle le chercheur.

La "spirale des régimes"

L'étude s'est surtout focalisée sur un échantillon de 18.188 Nutrinautes qui ont fait au moins un régime dans leur vie. Parmi ceux-ci, plus d'une femme sur quatre et un homme sur sept ont fait plus de cinq régimes dans leur vie.

La "spirale des régimes" est plus répandue chez les femmes : quasiment 30% des femmes ont fait au moins cinq régimes dans leur vie, dont 9% ont même suivi plus de dix régimes (4 % des hommes).

"Cela s'explique en partie parce que souvent les femmes commencent le régime plus tôt, 36% d'entre elles ont commencé entre 15 et 25 ans, contre 18% des hommes", rapporte le Pr Hercberg.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Hopital.fr