La mammographie : + 63% en terme de survie !

La toute dernière étude sur ce sujet montre que les mammographies utilisées en routine pour le dépistage du cancer du sein diminuent de 63% le risque de mortalité. Par comparaison, selon les analyses précédentes ce bénéfice n'était que de 30%, car à cette époque le recours à cette technique n'était pas encore systématique ni régulier.
Publicité

Cette étude suédoise a porté sur 6.800 femmes atteintes d'un cancer du sein, âgées de 20 à 69 ans et suivies durant 29 ans. Exactement 1.863 d'entre elles sont décédées de cette affection. Les auteurs ont comparé les taux de mortalité sur trois périodes différentes :1. de 1968 à 1977, juste avant l'usage du mammographe ;2. de 1978 à 1987, période au cours de laquelle les mammographies ont été offertes gratuitement à la moitié des femmes par les autorités sanitaires dans les deux comtés de Suède couvertes par l'étude ;3. de 1988 à 1996, lorsque les mammographies ont été offertes à toutes les femmes âgées de 40 ans ou plus.

Publicité
Publicité

Selon les résultats, les femmes qui pratiquent des mammographies régulières ont un risque de mortalité réduit de 63%, contre 30% pour les autres. Pourtant, les 7 grandes études précédentes portant sur ce sujet et réalisées aux Etats Unis et en Europe, avaient identifié un bénéfice n'excédant pas 30%. Il semblerait donc que l'impact de cette technique de dépistage ait été minimisé, et pour cause, la plupart de ces analyses ont été réalisées avant le recours régulier à la mammographie. Par ailleurs, à cette période, certaines femmes ont refusé la proposition de dépistage.L'avantage apporté par la mammographie est donc particulièrement important et son usage doit être systématique et régulier.Rappelons qu'une détection précoce du cancer du sein améliore considérablement la survie et l'efficacité de la prise en charge. Il s'agit d'un test à ne surtout pas négliger !

 
Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 04 Mai 2001 : 02h00
Source : Smith R., Cancer, 2 mai 2001.