La maladie de Cushing

Publié le 28 Mars 2005 à 2h00 par Anne Pensis, vétérinaire
Un vieux chien au ventre gonflé, qui boit et urine plus que la normale, dévore sa nourriture et développe des problèmes cutanés est peut-être victime de la maladie de Cushing.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Trop de glucocorticoïdes

Les glucocorticoïdes sont des hormones synthétisées par deux petites glandes situées en avant des reins appelées surrénales. Ces hormones, indispensables à la vie, permettent à l'organisme de s'adapter au stress. C'est l'hypophyse, une glande attachée au cerveau, qui stimule la production des glucocorticoïdes par les surrénales.Des tumeurs de l'hypophyse, et plus rarement des surrénales, induisent une production exagérée de glucocorticoïdes, ce qui provoque l'apparition des symptômes de la maladie.

L'âge et certaines races

Le chien de plus de 9 ans est la cible principale de la maladie. Certaines races sont prédisposées : il s'agit des caniches, teckels, terriers, beagles et bergers allemands. Le chat est rarement atteint. Les symptômes sont variés : l'animal boit, urine et mange davantage. Ses muscles s'affaiblissent, notamment au niveau de l'abdomen, qui paraît alors plus gros. Cet aspect «gonflé» peut être intensifié par un grossissement du foie. La peau est plus fine et cicatrise mal, les poils tombent de façon symétrique sur le corps et des taches rougeâtres peuvent apparaître suite à une dilatation anormale des veines. Les os se décalcifient et le calcium ainsi libéré est redirigé notamment vers la peau, où il induit des calcifications. Des troubles psychiques peuvent apparaître, provoquant un changement de comportement. Comme le système immunitaire est affaibli, le chien développe plus facilement cystites et infections pulmonaires. Enfin, la maladie peut déclencher l'apparition d'un diabète sucré.

Traitement

Dans certains cas de tumeurs des surrénales, une ablation chirurgicale de la glande atteinte est réalisée. Cependant, dans de nombreux cas, le traitement est médical et consiste en l'administration à vie d'un médicament appelé mitotane. Ce traitement n'est pas sans risque, car il peut être mal toléré par l'estomac du chien et provoquer des vomissements. De plus, il peut induire une suppression trop importante des glucocorticoïdes qui n'assurent plus leurs fonctions vitales. Un suivi vétérinaire régulier est donc indispensable pour veiller au bon déroulement du traitement et assurer une vie confortable à votre fidèle ami.