Maladie coeliaque : le casse-tête du régime sans gluten

Le traitement de la maladie coeliaque repose sur l'exclusion complète et définitive du gluten. Compte-tenu de l'omniprésence du gluten dans les aliments industriels, le régime sans gluten est aussi difficile que contraignant.

La maladie coeliaque

La maladie coeliaque ne concerne pas uniquement les nourrissons au moment de la diversification alimentaire et les personnes souffrant de diarrhées chroniques. Cette affection doit aussi être évoquée face à une anémie, des ballonnements abdominaux douloureux, une fatigue, des aphtes récidivants, des douleurs articulaires... De tels symptômes peuvent justifier la réalisation d'un test sérologique dosant les IgA anti-transglutaminases afin de repérer une éventuelle intolérance au gluten.

Le traitement impose d'exclure totalement le gluten pour éliminer les symptômes et prévenir les complications (déminéralisation osseuse, maladie auto-immune, lymphome, cancer de l'intestin grêle...).

Le régime sans gluten est très contraignant dans la mesure où cette protéine est présente dans des céréales et farines très courantes et largement utilisées dans les aliments industriels.

Les bases du régime sans gluten

Il est nécessaire de supprimer tous les aliments contenant les céréales suivantes : blé, seigle, orge et avoine, et de les remplacer par le riz et le maïs.

Les aliments du commerce les plus courants sont :

- Pour le blé : farine, pains de toutes sortes, biscottes, biscuits (salés et sucrés), semoules, toutes les pâtes alimentaires, pâtisseries, produits de croissanteries, pâtes à tarte, chapelure.

- Pour le seigle : farine, pain, pain d'épices.

- Pour l'orge : orge perlée, orge mondée, malt (bière).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Malamut G. et coll., " maladie coeliaque ", Rev. Prat. 1199-1205, 2008.