Maladie d'Alzheimer : la mémoire qui flanche

Monsieur Jean a 72 ans. Tout à l'heure vous étiez en pleine discussion avec lui sur l'évolution des partis politiques en France ces 20 dernières années. Il rentre dans un appartement mais il ne reconnaît pas cet appartement. Où se trouvent la cuisine, les toilettes ? Monsieur Jean est bien chez lui, mais il a la maladie d'Alzheimer.

Publicité

Il y a un siècle déjà

Lorsqu'au début du XXème siècle Aloysius Alzheimer décrit une maladie neurologique qui altère les fonctions cognitives et la mémoire, il n'a aucun succès. On est alors à Vienne en pleine gloire de la psychanalyse naissante. Près d'un siècle plus tard, avec le vieillissement de la population on prend conscience du prix de cette maladie qui touche en France 250.000 nouvelles personnes chaque année.

Publicité
Publicité

De quoi s'agit-il exactement ?

Il s'agit de ce qu'on appelle une maladie neuro-dégénérative, au même titre que la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaques, qui détruit progressivement certains neurones. Dans la maladie d'Alzheimer, cette dégénérescence neuronale est due à des dépôts de substances protéiques sur la surface et à l'intérieur des neurones. Les zones de la mémoire (hippocampe) sont touchées en premier, puis le cortex et les zones du savoir. On n'en connaît mal le mécanisme. L'hérédité intervient dans environ 5% des cas. Certains facteurs favorisant comme l'hypertension artérielle ou les problèmes vasculaires ont été identifiés.

 
Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Lundi 02 Juillet 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 21 Avril 2016 : 16h38
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :