Maladie d’Alzheimer : un malade sur deux n’est pas dépisté

On estime à plus d’un million le nombre de personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer. Or selon une étude publiée par Cap Retraite, la moitié ne serait pas diagnostiquée et donc privée de prise en charge. Il existe par ailleurs de grandes disparités régionales.

PUB

500.000 personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer non-diagnostiquées

Plus de 500.000 personnes âgées atteintes de la maladied’Alzheimer ne seraient pas prises en charge car non-diagnostiquées. Concernant le nombre de patients, la situation ne va pas s’améliorer mais s’aggraver puisque l’on s’attend à ce que cette maladie touche deux fois plus de personnes d’ici 2040 en raison du vieillissement de la population, selon les prévisions de chercheurs de l’Inserm. En revanche, le diagnostic et la prise en charge pourraient nettement progresser.

Actuellement, les disparités régionales sont très importantes. Par exemple, c’est dans le Nord, les Bouches-du-Rhône et à Paris que l’on diagnostique le mieux, avec au final une prise en charge de plus de 30% des malades. À l’opposé, dans les zones rurales de la Creuse, des Deux-Sèvres et du Gers, seulement 15% des malades bénéficient d’une prise en charge.

PUB
PUB

Contre la maladie d’Alzheimer, un meilleur diagnostic, une meilleure prise en charge

Plus d’offres d’accueil en établissements spécialisés, plus de suivi à domicile et plus de diagnostics.

Concernant les établissements spécialisés, 252 maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades d’Alzheimer ont été mises en place avec le plan Alzheimer 2008-2012. Les départements les mieux pourvus sont le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence et le Loiret. Les moins bien lotis sont Paris, l'Aude et le Val-d'Oise. Pour répondre aux besoins, on estime qu’il faudrait créer 130.000 places supplémentaires en établissements spécialisés, 20 fois plus de places en Asad (autonomie service à domicile) et dix fois plus de places en accueil de jour.

Les services à domicile se sont aussi développés avec 120 000 malades résidant à domicile qui en bénéficient mais qui ne représentent encore que 20% des patients qui en ont besoin. Les départements les plus performants dans ce domaine sont la Lozère, le Vaucluse et les Pyrénées-Orientales, et les moins équipés, la Seine-Saint-Denis, l’Aisne et la Meurthe-et-Moselle.

Enfin, le diagnostic est l’autre grand aspect à améliorer. En effet, nous ne savons pas guérir la maladie d’Alzheimer. En revanche, nous disposons de prises en charge capables de freiner l’évolution de la maladie, à condition de la mettre en œuvre précocement. À cet effet, plus de 400 centres de consultation mémoire ont été installés.

À consulter sur e-sante : Les signes précoces de la maladie d’Alzheimer : 1992 Alzheimer : les signes annonciateurs

Publié le 06 Mai 2015 | Mis à jour le 06 Mai 2015
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Le Quotidien du Médecin, 5 mai 2015.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés