Mal aux mollets en marchant : peut-être une artérite des membres inférieurs...

Non, il ne s'agit pas là d'une maladie qui touche les fanas du lèche-vitrine, mais bien d'une atteinte des artères des membres inférieurs. Cette affection silencieuse mérite de sortir de l'ombre.
PUB

Artérite des membres inférieurs : des symptômes pas faciles à détecter

L'artérite des membres inférieurs ou maladie artérielle périphérique (MAP) provient d'un rétrécissement des artères, le plus souvent au niveau des jambes. Cette maladie peut rester longtemps silencieuse, mais elle constitue un facteur de risque important pour les accidents vasculaires cérébraux.

Quels sont les symptômes de l'artérite des membres inférieurs ?

Vous vous promenez quelques centaines de mètres et vous ressentez une gêne progressive au niveau du mollet. Vous patientez, le temps que la douleur disparaisse ; le temps aussi de jeter un oeil sur les vitrines. Vous repartez, mais à intervalles réguliers, vous devez stopper votre progression car la douleur revient de façon cyclique.

Non, vous ne souffrez pas de simples crampes, mais sans doute d'une artérite des membres inférieurs appelée aussi mal des vitrines ou des étalages... En fait, à cause de cette maladie, les muscles de vos mollets ne sont plus suffisamment irrigués et oxygénés, ce qui entraîne des sensations douloureuses à la marche, phénomène nommé claudication intermittente.

PUB
PUB

Quels sont les risques de l'artérite des membres inférieurs ?

Les symptômes de la maladie, assez anodins, n'éveillent pas toujours l'attention de ceux et celles qui en souffrent. Difficile dès lors de poser un diagnostic.

Et pourtant... Les risques liés à l'artérite des membres inférieurs ne sont pas négligeables. Au fil du temps, le flux sanguin au niveau des jambes peut se réduire considérablement allant jusqu'au développement d'une gangrène (affection caractérisée par la mort des tissus non irrigués par le sang).

Il apparaît aussi que les personnes atteintes d'artérite des membres inférieurs font 2 à 3 fois plus d'accident vasculaire cérébral et 4 fois plus d'infarctus cardiaque.

Des risques et des remèdes de l'artérite des membres inférieurs

Plusieurs facteurs de risque favorisent l'apparition de la maladie artérielle périphérique, à commencer par l'âge, hélas difficilement modifiable ! Mais vous pouvez malgré tout agir.

  • Pour lutter contre l'artérite des membres inférieurs, évitez le tabac, premier ennemi de vos artères.
  • Une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes, vous aidera à lutter contre l'excès de cholestérol.
  • Ensuite, n'hésitez pas à faire contrôler régulièrement votre tension artérielle et votre taux de sucre dans le sang.

    Le diabète est également un facteur déclanchant de la maladie artérielle périphérique.

  • Enfin, marchez, et marchez encore.

    En cours de route, si la douleur surgit, patientez quelques minutes et repartez ensuite du bon pied. L'entraînement permet d'augmenter progressivement la durée et la vitesse de votre marche.

  • Et si, malgré ces conseils, le mal des vitrines empoisonne votre quotidien, des médicaments peuvent compléter l'arsenal des remèdes.

    Dans les cas sévères, la chirurgie vient au secours des malades.

Publié par Sabine Dupont, journaliste santé le Mercredi 14 Janvier 2004 : 01h00
Mis à jour le Lundi 03 Février 2014 : 12h23
Source : Communiqué de presse Sanofi-Synthelabo