Mal de dos : surtout bougez !

© Istock

Une vaste campagne nationale de sensibilisation sur le mal de dos a été relancée en ce mois de septembre par l’Assurance maladie. Appelé aussi le "mal du siècle" selon eux le meilleur remède serait de bouger !

Publicité

Avec leur slogan "Mal de dos ? Le bon traitement c’est le mouvement", l’Assurance maladie relance son programme de communication de 2017 afin de combattre les idées reçues sur le mal de dos. Scientifiquement appelé "lombalgie", hommes et femmes peuvent être touchés à tout âge. Selon une étude du Baromètre BVA réalisée en juin 2017, près de 93% des français ont déclaré avoir déjà eu des douleurs au niveau du dos et 7 personnes sur 10 (68%) pensent que le meilleur remède serait le repos. Mais c’est faux ! L’activité ou le maintien physique sont largement encouragés dès le début d’une douleur pour une guérison plus rapide. Cependant, de nouveaux résultats publiés par le Baromètre BVA en avril 2018 montrent que les français ont une meilleure compréhension sur le remède contre la lombalgie. Des progrès mais un chiffre encore trop élevé, 5 français sur 10 (45%) pensent que le repos est le meilleur remède.

Publicité
Publicité

"Je reste actif, je bouge pour avoir moins mal"

Pour soulager rapidement la lombalgie le site internet de l’Assurance maladie (ameli.fr) a mis à disposition une brochure expliquant les traitements face au mal de dos. La plupart des lombalgies évoluent vers une guérison sans séquelles. Pour y contribuer , elle préconise de rester actif ; de bouger pour avoir moins mal et moins longtemps ; de s’adapter à son environnement (par exemple : la hauteur du plan de travail). Les objectifs sont simples : soulager (chaleur, autoétirements, médicaments) ; renforcer les muscles du dos (maintenir un maximum d’activité) ; limiter le nombre de rechutes (débuter ou poursuivre un sport).

La lombalgie aiguë

Il existe de nombreuses douleurs lors d’un mal de dos. La lombalgie aiguë (lumbago ou tour de reins) est l’un des épisodes le plus douloureux. Pour la reconnaitre, il faut savoir que la lombalgie dure généralement moins de trois mois ; que la douleur lombaire atteint le bas du dos ou parfois le haut des fesses, et peut descendre le long d’une ou des deux cuisses, sans jamais dépasser le niveau des genoux. Si pendant les 10 premiers jours la lombalgie aiguë ne se complique pas, des traitements médicamenteux sont préconisés (antalgiques/anti-inflammatoires) , mais si la douleur persiste de façon intense durant plus de 10 jours , il est conseiller de prendre un rendez-vous avec un médecin.

Publié par Claire Ménage, journaliste santé le Mercredi 12 Septembre 2018 : 10h04
Source : Mal de dos : les Français de plus en plus convaincus par l’activité physique, ameli.fr, L'Assurance maladie, 7 septembre 2018
PUB
PUB