Maigreur des mannequins : ça n’est pas gagné !

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Dimanche 19 Avril 2015 : 22h38
Mis à jour le Lundi 20 Avril 2015 : 10h17

On a beaucoup et trop rapidement parlé, la semaine dernière, de l’amendement de la Loi Santé censé interdire l’emploi de mannequins trop maigres, ceci dans le but de lutter contre l’anorexie et la maigreur. Qu’en est-il exactement ? 

PUB

L’amendement n°2310, présenté par le député Olivier Véran et adopté par l’Assemblée Nationale, précise que « L’exercice d’une activité de mannequin est interdit à toute personne dont l’indice de masse corporelle, établi en divisant son poids par sa taille élevée au carré, est inférieur à des niveaux définis, sur proposition de la Haute Autorité de santé, par arrêté des ministres chargés de la santé et du travail. »

Reste maintenant à savoir quels vont être « les niveaux définis » par la Haute Autorité de santé ! Et c’est cela qui est important.

PUB
PUB

Le chiffre d’un Indice de Masse Corporelle (IMC) inférieur à 18 circule. C’est celui qui a été adopté par la ville de Madrid lorsque, en 2007, lors de la 45ème édition de la Pasarela Cibeles, elle a interdit de défilé les mannequins trop maigres.

Un top qui mesure 1,75 m et pèse 55 kg a un IMC de 18 !

Ce qui est, pour cette taille, un critère de maigreur selon le baromètre de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) que vous trouverez là.

Si elle pèse moins de 51 kg, elle est en état de famine. Si son poids est de 57 kg, son IMC est alors de 18,6 et elle est de corpulence normale.

L’intention du législateur de mettre de l’ordre dans cet univers de la mode où la maigreur, pudiquement appelée minceur, est une véritable obsession est certainement très bonne.

Mais il n’y a pas que dans la mode où la maigreur est quasiment de rigueur. Les mêmes diktats existent aussi dans les écoles de danse classique.

Si les « petits rats de l’Opéra » sont ainsi nommés, c’est justement à cause de la maigreur qui leur est imposée dès leur enfance. Anorexie et boulimie règnent en silence dans ce milieu de la danse au grand désespoir de bien des diététiciens e des nutritionnistes.

Paule

http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/2310.asp

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Dimanche 19 Avril 2015 : 22h38
Mis à jour le Lundi 20 Avril 2015 : 10h17
PUB
PUB

Contenus sponsorisés