Lymphome non hodgkinien : l’obésité mise en cause ?
Sommaire

Alimentation trop riche ou pollution chimique ?

L’obésité mise en cause ? Impossible de conclure sans que des travaux complémentaires soient réalisés pour confirmer ce lien. Une des hypothèses est qu’il pourrait être lié à une alimentation trop riche durant l’enfance pouvant entrainer un phénomène d’inflammation susceptible de favoriser l’apparition de ce type de cancer. C’est une piste mais d’autres existent, notamment l’exposition à des substances chimiques. En 2015, le lymphome non hodgkinien a d’ailleurs été reconnu comme maladie professionnelle chez les agriculteurs exposés à certains pesticides. Chez ces derniers, l’incidence de ce cancer est deux à trois plus élevée que dans la population générale.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : « Adolescent weight and height are predictors of specific non-Hodgkin lymphoma subtypes », M. & A. Leiba, L. Keinan-Boker. Cancer, 22 février 2016.