Lymphoedème ou syndrome du gros bras : adapter son hygiène de vie

© Fotolia

Après un curage axillaire, il existe un risque de lymphoedème caractérisé par le gonflement du bras opéré. Aury Caltagirone*, conseillère en Image/Socio-esthéticienne à l’Institut Gustave Roussy, vous livre ses conseils pratiques et expérimentés pour éviter ce phénomène de « gros bras ». 

PUB

Le curage axillaire, qui consiste à ôter une partie ou l’ensemble des ganglions situés sous les aisselles, ralentit la circulation de la lymphe au niveau de la région du sein opéré et du bras. Si la lymphe ne circule plus normalement et s’accumule dans le membre supérieur, on peut voir apparaître un lymphœdème. Le bras gonfle et devient volumineux. En adoptant au quotidien des gestes adaptés, vous pourrez réduire ce risque.

Vêtements et accessoires : faites le bon choix

Ce qui est recommandé

Dans les semaines qui suivent l’opération, optez pour un soutien-gorge à larges bretelles (type soutien-gorge de sport) pour éviter toute compression. Choisissez des chemisiers, des tee-shirts aux manches larges ou évasées.

PUB
PUB

À éviter

Tout ce qui comprime le bras comme des bretelles de soutien-gorge ou de maillot de bain trop serrées. Les bagues et bracelets trop justes ou l’élastique à cheveux oublié sur le poignet pendant des heures. Autant d’éléments qui compressent le poignet ou le doigt comme un garrot. Ne repassez pas pendant des heures surtout si c’est avec le bras opéré. La chaleur dégagée et le poids du fer ne peuvent qu’être néfastes.

Soins esthétiques : restez prudente

Ce qui est recommandé

Utilisez un coupe-ongles plutôt que des ciseaux pour le soin de vos ongles afin d’éviter toute blessure. Pour l’épilation des aisselles, préférez l’utilisation d’une crème dépilatoire ou une bande de cire froide « peau sensible ». La chaleur de la cire chaude peut faire gonfler le bras et avec le rasoir jetable, il y a un risque de coupure ou d’infection.

À éviter

N’arrachez pas ou ne grignotez pas les petites peaux autour de l’ongle. La cicatrisation est longue et le risque d’infection est augmenté.

Le contact avec toute source de chaleur comme le sauna ou les bains chauds est à éviter.

Attention aussi à la température de l’eau de vaisselle.

Si vous vous faites faire une manucure, demandez à ce que l’on ne coupe pas vos cuticules.

Publié le 01 Avril 2015 | Mis à jour le 06 Avril 2016
Auteurs : Élisabeth de la Morandière
Source : *Aury Caltagirone : Savoir rester belle pendant et après les traitements anti-cancer, Éditions Salutaires.
Voir + de sources
 Possibilité de le commander sur : www.savoirresterbelle.com, 36 €.
"Lymphoedème ou syndrome du gros bras : adapter son hygiène de vie", Côté Santé, magazine N° 93, avril/mai 2015.