La leucémie : c'est quoi au juste ?
Sommaire

Il existe 4 grands groupes de leucémies : Leucémie myéloïde ou lymphoïde ?

Les cellules souches hématopoïétiques, les cellules « mères » à l’origine de toutes les cellules du sang, donnent tout d’abord naissance à deux familles de cellules :

  • Les cellules lymphoïdes, qui donnent à leur tour naissance aux lymphocytes (un type de globules blancs) qui constituent l’essentiel de notre système immunitaire.
  • Les cellules souches myéloïdes, qui donnent ensuite naissance à d’autres lignées de globules blancs (monocytes ou granulocytes), aux globules rouges, aux plaquettes…

La leucémie peut toucher soit les cellules lymphoïdes, soit les cellules myéloïdes. Généralement, mais ce n'est pas une règle absolue, les leucémies myéloïdes sont plus dangereuses parce que les traitements des leucémies lymphoïdes ont connu de grands progrès et permettent plus souvent d'obtenir une rémission.

Leucémie aiguë ou chronique ?

On différencie également les leucémies en fonction du degré de cancérisation des cellules touchées et de leur évolution.

  • Dans la leucémie aiguë, la cellule est plus anormale, et agressive.

    Elle se multiplie donc beaucoup plus vite. En l’absence de traitement, le décès survient dans les 3 à 6 mois.

  • Dans une forme chronique par contre, le processus est beaucoup plus lent.

    Les cellules cancéreuses sont moins agressives et peuvent coexister avec des cellules saines du sang.

    Une leucémie chronique peut donc persister de longues années sans avoir un retentissement sur la personne et être découverte par hasard.

Il existe donc 4 grands types de leucémie qui touchent en général différents publics :

  • La leucémie lymphoïde aiguë touche plus particulièrement les enfants et les très jeunes adultes avec un second pic chez la personne âgée.
  • La leucémie myéloïde aiguë touche surtout les adultes et sa fréquence augmente avec l’âge.
  • La leucémie lymphoïde chronique touche surtout les personnes âgées.
  • La leucémie myéloïde chronique touche surtout les personnes d’âge moyen.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci au Dr Philippe Lewalle, Chef de clinique au service d’hématologie clinique à l’Institut Jules Bordet à Bruxelles, et au Dr Karin Rondia, Directrice médicale à la Fondation contre le Cancer.