Champs magnétiques : pas de risque de cancer ou de leucémie

Publié le 05 Janvier 2000 à 1h00 par
Les champs magnétiques ne semblent pas augmenter les risques de cancer et de leucémie de l'enfant.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Depuis le début des années 1990, l'exposition aux champs magnétiques de la presque totalité des enfants atteints de cancer ou de leucémie en Angleterre, en Ecosse ou au Pays de Galles ont été étudiés. Pour chacun de ces enfants, un autre enfant non atteint, de même âge et de même sexe, a été tiré au sort pour être étudié de la même manière.

Plusieurs dizaines de milliers de mesures à domicile

Les chercheurs ont notamment interrogé en détail leurs parents sur les caractéristiques de leurs logements successifs. Puis une série d'observations sur l'appareillage électrique de la maison et des environs a été effectuée dans environ un cas sur deux, ainsi que plusieurs mesures des champs magnétiques, particulièrement approfondies en cas de résultats élevés. Au total, plus de 10000 enfants ont fait l'objet d'études par questionnaires, et parmi eux, plus de 5000 ont fait l'objet de nombreuses mesures du champ magnétique à domicile (et souvent à leur école).

Des résultats rassurants

Cette étude n'a trouvé aucune association entre l'exposition à des champs magnétiques de 0,2 micro-Tesla d'origine électrique et un risque de leucémie ou de cancer de l'enfant. Les auteurs prennent la précaution de dire que ces résultats ne peuvent suffire à exclure l'éventualité d'un risque en cas d'exposition à de très forts champs magnétiques (0,4 micro-Tesla ou plus). Malgré cette réserve, ces résultats sont très rassurants.

L'origine de la polémique

A quoi sont dues les tumeurs malignes (cancers et leucémies) des enfants? Y a-t-il des facteurs d'environnement repérables, sur lesquels il serait possible d'agir pour en diminuer le nombre? Parmi les facteurs de risque possibles, les chercheurs se demandent depuis plusieurs années si les champs magnétiques produits par des lignes électriques à haute tension pourraient être responsables de cancers ou de leucémies de l'enfant.

Une hypothèse fragile

Les lignes électriques à haute tension (et d'autres appareillages, comme les couvertures chauffantes) ont été soupçonnées à partir d'études dans lesquelles les chercheurs ont estimé les champs magnétiques induits par ces lignes à l'aide de formules mathématiques. Ces études préliminaires ont trouvé un risque possible. A partir de là, les recherches se sont poursuivies, non plus en calculant les champs magnétiques, mais en les mesurant sur place. Et là, les résultats ne permettaient pas de conclure définitivement.

La polémique sur les dangers des champs magnétiques

Il semblait démontré que de faibles augmentations du champ magnétique étaient sans effet mesurable sur le risque de cancer ou de leucémie de l'enfant, mais en raison du trop faible nombre de mesures, il n'était pas possible d'affirmer que les champs magnétiques élevés étaient sans danger. La polémique faisait donc rage entre les partisans du principe de précaution (en l'absence de certitude, interdiction des habitations à proximité des lignes à haute tension) et les partisans de la solution la plus économique et la plus simple, consistant à attendre les résultats d'études en cours pour prendre des décisions.Au vu des résultats récents, on peut affirmer que des champs magnétiques modérés, tels qu'en produisent les appareils électriques courants (y compris les couvertures chauffantes) et les lignes à hautes tension un peu éloignées, ne provoquent aucun risque supplémentaire de cancer ou de leucémie de l'enfant.

Source : UK Childhood Cancer Study Investigators "Exposure to power-frequency magnetic fields and the risk of childhood cancer" The lancet 1999 ; 354 (9194 - 4 décembre) : 1925-1931.