Les médicaments Diamox et Défiltran désormais contre-indiqués pendant la grossesse

Deux médicaments à base d’acétazolamide sont désormais contre-indiqués chez les femmes enceintes, en raison d’un risque de malformations fœtales.
© Adobe Stock

Ils sont désormais contre-indiqués chez la femme enceinte. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a statué sur le Diamox® et le Défiltran®, deux médicaments à base d’acétazolamide. Ainsi, dans un point d’information daté du 4 octobre 2018, l’ANSM établit que "Défiltran® ne doit jamais être utilisé pendant la grossesse" et que "Diamox® ne doit jamais être utilisé au 1er trimestre".

Un risque de malformations du foetus

La raison de cette contre-indication est un risque de malformations et de toxicité chez le fœtus. Le Groupe de travail "Reproduction, grossesse et allaitement" de l’ANSM a en effet rendu son travail sur le risque de l’acétazolamide chez la femme enceinte et a confirmé l’existence d’un risque de malformations affectant le système oculaire, la face et le squelette lors d’une exposition à cette substance au premier trimestre de la grossesse.

Mais le danger ne se limite pas à cette période : "Des anomalies métaboliques (acidose métabolique, hypocalcémie et hypomagnésémie, déshydratation et hypophosphatémie), des anomalies du volume amniotique et des retards de croissance ont été rapportés chez le nouveau-né exposé pendant la grossesse" constate l’ANSM.

Ainsi, le Défiltran®, une crème utilisée pour le traitement local d’appoint des œdèmes post traumatiques ou post opératoires, est dorénavant contre-indiqué tout au long de la grossesse. Le Diamox® est quant à lui contre-indiqué au cours du 1er trimestre de grossesse, "des alternatives plus sûres pour l’enfant à naître étant disponibles à cette période de la grossesse" et ne doit pas être prescrit aux 2ème et 3ème trimestres de la grossesse, "sauf en cas d’absolue nécessité". Ce médicament indiqué dans le traitement d’urgence du glaucome ne dispose effectivement pas toujours d’alternative plus sure.

Contraception efficace et suivi de la grossesse

L’ANSM ajoute qu’une contraception efficace doit être mise en place avant l’instauration du traitement par Diamox® ou Défiltran® et que dans le cas d’un désir de grossesse, "les femmes doivent d’abord en parler avec leur médecin pour arrêter le traitement en amont de la grossesse".

Les experts de l’ANSM recommandent enfin aux femmes découvrant qu’elles sont enceintes alors qu’elles ont pris l’un de ces traitements de contacter leur médecin pour la mise en place d’un "suivi spécifique de la grossesse et du bébé (échographie, surveillance du volume du liquide amniotique, de la croissance fœtale, etc.)."

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Ne pas mélanger ces 5 médicaments

Source : Acétazolamide (Diamox et Défiltran) : nouvelle contre-indication pendant la grossesse - Point d'information du 4 octobre 2018, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).