Laits pour bébés hypoallergéniques : efficacité discutable

On trouve à l'heure actuelle des laits en poudre pour bébés "hypoallergéniques". Ils sont destinés aux bébés à risquede devenirallergiques. Leur efficacité n'est toutefois pas prouvée.

PUB

Quelle utilité pour les laits en poudre hypoallergéniques ?

Entre le lait en poudre pour bébés à base de lait de vaches, et le lait pour bébés allergiques aux protéines de lait de vache, il existe des laits hypoallergéniques. Partiellement hydrolisés (découpées en petits morceaux par un procédé industriel), ils ont été mis au point pour les bébés qui ont un risque élevé de développer une allergie. On les conseille souvent, par exemple, aux bébés dont les deux parents présentent des allergies.

PUB
PUB

Inefficaces pour prévenir les allergies

Ces laits ne seraient toutefois pas efficaces et ne permettraient pas de prévenir les allergies. Une étude vient de comparer trois groupes de bébés: le premier avait un lait en poudre ordinaire, le second un lait en poudre partiellement hydrolisé, et le dernier un lait en poudre à base de soja. Les chercheurs ont ensuite vérifié quels bébés avaient des épisodes allergiques (eczéma ou réactions alimentaires) . Résultat: aucune différence entre les trois groupes de bébés, ni à deux ans, ni plus tard (six ou sept ans). Les laits hypoallergéniques n'ont donc pas d'efficacité – et le lait de soja ne prévient pas non plus les allergies.

Si vous utilisez en ce moment un lait hypoallergénique et qu'il convient à votre enfant, vous n'avez évidemment pas de raison d'en changer. Toute modification du régime d'un nourrisson devrait d'ailleurs être discutée avec votre pédiatre. En revanche, les futurs parents allergiques peuvent s'éviter la dépense supplémentaire qui correspond aux laits hypoallergéniques et se contenter de lait en poudre à base de lait de vache. Si, bien sûr, l'allaitement (qui reste la solution recommandée par les médecins) n'est pas possible.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Vendredi 22 Juillet 2011 : 10h10
Mis à jour le Vendredi 22 Juillet 2011 : 10h11
Source : Adrian J. Lowe et al., The Journal of Allergy and Clinical Immunology - 23 June 2011 (10.1016/j.jaci.2010.05.006)