L’âge de la puberté des enfants influencé par celui de leur mère

© Adobe Stock

Chez les filles comme chez les garçons, les premiers signes de la puberté surviendraient au même moment que ceux de leur propre mère lorsqu’elle était adolescente.

PUB

Telle mère, tel ado ? Selon des chercheurs en épidémiologie et en santé publique de l’université d’Aarhus (Danemark), l’âge de la puberté des enfants serait lié à celui de leur mère. Dans une étude qu’ils publient le 11 octobre 2018 dans la revue Human Reproduction, les chercheurs expliquent que la puberté des enfants, garçons comme filles, survient au même moment que celle de leur propre mère.

Pilosité, premières règles, mue de la voix et premières éjaculations

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques se sont appuyés sur les données de santé de 15 822 enfants (7 697 garçons et 8 125 filles) inclus dans un vaste programme de recherche, la Danish National Birth Cohort (cohorte de naissances nationale danoise). Ces participants devaient répondre deux fois par an à un questionnaire, et ce entre leur 11 ans et leur 18 ans. L’âge de la puberté de la mère, identifié par la ménarche, c’est-à-dire l’âge de survenue des premières règles, avait quant à lui été collecté pendant sa grossesse.

PUB
PUB

Résultat : l’âge de puberté de la mère était associé positivement à l’âge de survenue des indices de puberté chez ses enfants : développement génital, pilosité du pubis et des aisselles, première éjaculation, mue de la voix et acné chez les garçons et développement des seins, pilosité du pubis et des aisselles, premières règles et acné chez les filles.Concrètement, si la mère a eu ses premières règles tôt dans son adolescence, ses enfants connaissent eux aussi un développement pubère précoce. À l’inverse, si la mère a eu ses premières règles tardivement, ses enfants auront également une puberté tardive.

Si le lien entre l’âge des pubertés mère-fille était déjà connu, celui entre l’âge des pubertés mère-fils restait jusqu’ici inexploré.

Les chercheurs estiment que leur publication est puissante car elle s’appuie sur un grand nombre de participants et 71% d’entre eux ont répondu aux questionnaires tout au long de l’étude. Ils reconnaissent tout de même une limite importante : les mères ont renseigné l’âge de leur puberté pendant leur grossesse, c’est-à-dire à l’âge adulte. Or "des études indiquent que l’âge à la ménarche n’est plus qu’un souvenir modéré à l’âge adulte". Ces inexactitudes pourraient donc fausser les résultats de l’étude.

Une puberté variable pour chaque personne

L’âge de survenue de la puberté varie selon les personnes. En France, chez les filles, la première poussée mammaire (appelée bourgeon mammaire) survient en moyenne à 10,6 ans, la naissance de la pilosité pubienne à 11,2 ans, les premières règles à 12,2 ans et le développement complet des seins à 14 ans.

Du côté des garçons, les testicules commencent à augmenter en volume à l’âge moyen de 11,5 ans, la naissance de la pilosité pubienne survient à 12 ans et les premières éjaculations sont expérimentées en général à 13,4 ans.

Pour les garçons comme pour les filles qui vivent une puberté précoce ou au contraire chez qui les signes de puberté ne se manifestent toujours pas à l’âge de 16 ans, il est conseillé de consulter un médecin.

Publié le 18 Octobre 2018
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
PUB
PUB

Contenus sponsorisés