Acné : les origines de ce cauchemar de la peau

Près de 80% des adolescents sont affublés d'acné à des degrés divers. Si le problème disparaît souvent spontanément, il peut cependant aussi persister longtemps puisque 25% des adultes se déclarent encore ou à nouveau affectés par de l'acné. De fait, l'origine de l'affection de la peau n'est pas seulement liée à l'âge…
Publicité

Le sébum, point noir de la peau

Toutes les raisons à l'origine de l'acné ne sont pas connues mais les principaux acteurs entrant en ligne de compte ont été clairement identifiés :

Publicité
Publicité
  • L'hypersécrétion de sébum a pour conséquence une tendance à avoir la peau grasse et donc davantage exposée aux lésions d'acné.
  • L'obstruction du follicule pilo-sébacé, sorte de petit étui à l'intérieur duquel se trouve un poil et dans lequel s'écoule le sébum sécrété par la glande sébacée. Lorsque la desquamation naturelle des cellules ne s'y effectue pas correctement, un bouchon se forme, empêchant le sébum de se répandre à la surface de la peau. Cela entraîne la formation d'un micro-comédon. Celui-ci est soit ouvert sur l'extérieur, c'est le point noir, soit fermé, c'est le microkyste, à l'origine des papules et pustules.
  • Une action des bactéries portant le nom de propionebacterium acnes. Friandes de sébum, elles vont profiter de l'hyperséborrhée pour produire des substances irritantes, transformant une lésion à peine visible en un gros bouton rouge et enflammé.

Les facteurs favorisant l'acné

Tous ces phénomènes s'accentuent sur certains terrains prédisposés.

  • Premières au banc des accusés : les hormones qui expliquent la survenue de l'acné à l'adolescence, période de bouleversement hormonal. Il s'agit de l'effet des androgènes, hormones mâles que les femmes sécrètent aussi en petites quantités. Comme ces hormones stimulent les glandes sébacées, elles peuvent entraîner la formation d'un bouchon et nourrir les bactéries, deux éléments propices à l'acné.
  • L'hérédité a une influence. Il y a, semble-t-il, des familles d'acnéiques.
  • L'application de cosmétiques mal adaptés, trop riches ou trop décapants entraîne une surproduction de sébum par réaction.
  • Et enfin la prise de médicaments comme le lithium, la cortisone, les préparations à base d'iode, etc., ainsi que certaines pilules contraceptives.

 
Publié par Muriel Luypaert, journaliste beauté le Lundi 17 Juillet 2006 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 16 Mars 2016 : 15h38