Les jouets, des nids à microbes ?

A l'école, à la crèche, chez des amis ou chez le médecin les jouets passent de mains en mains et de microbes en microbes par la même occasion... Quelle attitude adopter? Interdire ou quelques précautions suffisent ?

PUB

Des salles d'attente pour les microbes

A partir du moment où on ne va chez le médecin que parce qu'on est malade, il est plus que logique que les microbes grouillent dans leurs salles d'attente: chaque patient apporte avec lui son lot de bactéries et de virus. Selon une récente étude, les salles d'attente des pédiatres et en particulier les jouets qui s'y trouvent seraient de véritables bouillons de culture. Parmi les plus connus, on retrouve par exemple les virus responsables du rhume, de la grippe, de la bronchiolite ou encore de la grippe intestinale. Une raison valable pour interdire à vos bambins de s'amuser avec ces jouets? Non, ceux-ci sont très importants, ils permettent à votre enfant de ne pas voir le temps passer et de ne pas penser au rendez-vous qui l'attend.

PUB
PUB

Quelques précautions

Pour éviter que vous ne vous crispiez dès que votre enfant touche l'un de ces jouets, voici quelques précautions qui permettent de limiter les risques de contagion.

  • Ne venez pas les mains vides: une bonne alternative aux jouets du pédiatre est d'amener... les vôtres!
  • Présentez de préférence à votre enfant les jouets aux surfaces lisses. Ceux-ci se désinfectent plus facilement. A l'inverse, évitez les jouets composés de petites pièces, les jouets en tissu et les peluches.
  • Assurez-vous qu'il ne mette pas les jouets en bouche.
  • Lavez les mains de votre enfant juste après son rendez-vous. Pensez aussi aux autres enfants et lavez lui les mains avant d'aller chez le médecin.
  • Evitez de venir avec plusieurs enfants à la consultation.
Publié le 27 Septembre 2010 | Mis à jour le 21 Décembre 2010
Auteur(s) : Elise Dubuisson, journaliste santé.
Source : Respiratory Viral RNA on Toys in Pediatric Office Waiting Rooms, Pediatric Infectious Disease Journal, 2010.