Jeunes tabagiques, futurs diabétiques

Le tabac n'est pas seulement un facteur de risque de maladies cardiovasculaires et de cancers, il augmente également le risque de diabète. Cette conclusion a été formulée en constatant que les jeunes fumeurs développaient plus facilement une intolérance au glucose caractéristique du diabète.
PUB

Tabac et diabète

Après les maladies cardiovasculaires et les cancers aux localisations très diverses (poumon, oesophage, pharynx/larynx, vessie, ovaire...), le tabac augmente aussi le risque de diabète. Cette étude américaine a porté sur près de 5.000 hommes et femmes âgés de 18 à 30 ans en début d'analyse (moyenne d'âge 25 ans) et ne présentant pas d'intolérance au glucose, révélatrice d'un diabète. Tabagisme passif oblige, les sujets ont été répartis en quatre catégories selon leur histoire tabagique :

PUB
PUB
  • 1.386 fumeurs,
  • 621 anciens fumeurs,
  • 1452 non-fumeurs mais victimes de tabagisme passif (validé par le dosage sanguin de la nicotine),
  • 1113 n'ayant jamais fumé ni été exposés passivement.

Deux fois plus de diabète chez les fumeurs !

Cette population a été suivie durant 15 ans. Pendant cette période, 17% des sujets ont développé une intolérance au glucose. Mais il existe une relation graduelle selon l'exposition au tabac, active ou passive, antérieure ou permanente :

  • 21,7% des fumeurs ont développé une intolérance au glucose,
  • 17,2% des exposés au tabagisme passif,
  • 14,4% des anciens fumeurs,
  • 11,5% des non-fumeurs

Cette population a été suivie durant 15 ans. Pendant cette période, 17% des sujets ont développé une intolérance au glucose. Mais il existe une relation graduelle selon l'exposition au tabac, active ou passive, antérieure ou permanente :

Publié le 29 Mai 2006
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Houston T.
Voir + de sources
K. et coll., BMJ., 332 : 1064-69, 2006 ; Panagiotakos D.B. et coll., BMJ, 332 : 1044-5, 2006.