Jeunes diabétiques : préservez votre vue

La rétinopathie diabétique est une des complications majeures du diabète insulinodépendant. Elle représente la première cause de cécité entre 20 et 60 ans. Son dépistage précoce par un simple examen du fond d'oeil est essentiel afin que les jeunes patients conservent une bonne vision à court et à long terme.
PUB

La rétinopathie diabétique (RD) touche 8% des patients atteints d'un diabète de type 1 avant l'âge de la puberté, tandis qu'elle passe à 10% deux ans plus tard. Comme le diabète lui-même, la RD est caractérisée par une évolution lente. Elle est donc rare et peu grave durant les quatre premières années d'évolution de la maladie. En revanche, au-delà de cinq ans chez l'enfant ou après deux ans d'évolution chez l'adolescent, elle peut être dépistée. C'est ainsi que l'Académie américaine de pédiatrie préconise un premier examen ophtalmologique entre trois et cinq ans après le diagnostic du diabète si l'enfant est âgé de dix ans ou plus. En France, on recommande un suivi ophtalmologique annuel à partir de dix ans, avec la pratique d'un simple examen du fond d'œil. L'angiographie systématique chez les jeunes diabétiques n'est pas conseillée car elle ne détecte que 11% des cas de RD et n'est pas dénuée de risques ni d'effets indésirables.

PUB
PUB

Un diabète équilibré peut contrer cette complication

Le risque de survenue de la RD augmente si le diabète n'a pas correctement équilibré. Inversement, une RD témoigne d'un diabète mal équilibré. Une bonne prise en charge de la maladie contribue donc à retarder l'apparition cette complication. Chez les 13-17 ans, un diabète équilibré diminue le risque de RD de 53% et sa progression de 70%.A noter également que certains troubles du comportement apparaissant à l'adolescence, alimentaires par exemple, représentent des facteurs de risque importants en accélérant la progression de la maladie. Ils doivent être rapidement détectés et pris en charge.

Le dépistage de la RD se doit ainsi d'être précoce, systématiquement et régulier afin de préserver la vue des jeunes diabétiques.

Publié le 03 Décembre 2001
Auteur(s) : Dr Philippe Presles