Je perds mes cheveux, c'est grave docteur ?

Vous perdez vos cheveux ? En ce moment, après votre douche, vous récupérez un peu plus de cheveux que d'habitude ? Faites le tour des facteurs déclenchants potentiels à la recherche de celui ou ceux qui pourraient expliquer votre propre chute de cheveux actuelle. Les identifier vous permettra d'y remédier, de patienter sans stresser ou de décider d'une consultation chez le dermatologue.
PUB

Quand la chute de cheveux devient anormale

Il est normal de perdre tous les jours jusqu'à une centaine de cheveux. Ils se renouvellent en permanence selon un rythme bien défini.

En revanche, si périodiquement vos cheveux se mettent à tomber davantagede façon diffuse (par opposition à une perte de cheveux localisée à certaines zones), c'est probablement sous l'effet de facteurs déclenchants.

Les identifier permet de stopper votre chute de cheveux ou de décider de consulter votre dermatologue sans délai ou votre médecin.

PUB
PUB

Quels sont les facteurs favorisant la perte de cheveux diffuse ?

  • Un régime alimentaire trop restrictif.
  • Un stress.
  • Un choc psychoaffectif important.
  • Une fièvre élevée et prolongée.
  • Une hémorragie.
  • Un accident grave.
  • Une anesthésie générale.
  • Un choc opératoire.
  • La prise de certains médicaments : chimiothérapie, psychotropes, antihypertenseurs, anticoagulants, anti-inflammatoires, scanner cérébral.
  • Les variations hormonales : après la puberté, durant les 2 à 3 mois suivant l'accouchement, au moment de la ménopause, pendant les 2 à 3 mois qui suivent l'arrêt de la contraception orale (pilule).
  • Une anémie : une carence en fer peut ralentir le processus de repousse des cheveux. Elle est fréquente chez les femmes, notamment en cas de règles abondantes et durant la grossesse. Ce facteur est facile à éliminer en réalisant un dosage sanguin.
  • Un trouble de la thyroïde : un dysfonctionnement de la glande thyroïde se traduit par un ensemble de symptômes non spécifiques, tels que : modification du poids, trouble du rythme cardiaque, fatigue, etc. C'est donc une perte de cheveux associée à ces symptômes qui peut laisser supposer une origine thyroïdienne. Pour ôter un doute, il suffit de consulter son médecin pour réaliser un dosage sanguin des hormones thyroïdiennes.
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 11 Mai 2009 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 14 Décembre 2012 : 11h21
Source : Le Manuel Merck, éditions Larousse.