Trop d'hommes perdent leurs cheveux sans rien faire !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 18 Avril 2006 : 02h00
Mis à jour le Mardi 04 Novembre 2014 : 14h20
Un tiers des hommes perdent leurs cheveux prématurément et ils en souffrent : baisse de confiance en soi, troubles dépressifs, etc. Malgré tout, ils ne font aucune démarche pour accéder à un traitement contre la calvitie. Est-ce par manque d'informations ?
PUB

Pourquoi certains hommes perdent très tôt leurs cheveux ?

L'alopécie androgénique ou perte précoce des cheveux, est particulièrement fréquente : plus d'un tiers des Français de plus de 18 ans sont concernés, soit sept millions d'hommes.

Si plusieurs facteurs sont en cause, les composantes génétiques et hormonales sont bien connues.

En effet, les hormones sexuelles sont parfois capables d'affecter la pousse capillaireet plus précisément d'accélérer le cycle capillaire, ce qui a pour effet d'épuiser le bulbe capillaire. La pousse du cheveu devient alors de plus en plus lente et faible, elle s'amenuise et aboutit à une perte progressive des cheveux.

Les traitements contre la calvitieprécoce existent et sont efficaces, à condition d'y recourir avant qu'il ne soit trop tard... Or, même si la perte prématurée des cheveux est un problème préoccupant et mal vécu chez les hommes et surtout chez les jeunes, très peu consultent un dermatologue. Globalement, les hommes concernés agissent peu, souvent mal et trop tard face à une calvitie qui débute trop tôt.

PUB
PUB

La perte de cheveux fait souffrir...

Les résultats d'une enquête européenne menée il y a plusieurs années auprès de 1.000 hommes âgés de 18 à 41 ans, ont bien illustré l'étendue du problème. Au sein de cette population, plus de 700 sujets étaient affectés par la perte prématurée de leurs cheveux, soit 47% d'entre eux :

  • 43% souffrent d'une baisse de confiance dans leur charme physique ;
  • 42% craignent de devenir chauves ;
  • 37% ont peur de paraître plus vieux ;
  • 21% (un sur cinq) présentent des troubles dépressifs à cause de la chute de leurs cheveux ;
  • seuls 7% suivent un traitement et les trois quarts n'ont jamais entrepris de démarche pour ce problème ;
  • les hommes ayant été traités se déclarent satisfaits du résultat et ont ressenti des bienfaits psychologiques, notamment une amélioration de la confiance en soi.
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 18 Avril 2006 : 02h00
Mis à jour le Mardi 04 Novembre 2014 : 14h20
Source : Conférence de presse des Laboratoires MSD, avril 2006.
PUB
PUB
A lire aussi
La chute des cheveux : méfiez-vous des traitements " miracles " !Publié le 04/05/2001 - 00h00

Chez l'homme comme chez la femme, la chute des cheveux est souvent mal vécue. Elle peut constituer une réaction à une agression de nature diverse (médicament, problème thyroïdien, stress, carence en fer, etc.), mais il s'agit le plus souvent d'une alopécie androgénétique, liée à l'âge et...

Alopécie : la chute des cheveux est-elle inévitable ?Publié le 09/01/2009 - 00h00

L'alopécie androgénique touche près de 70% des hommes. Plus ou moins précoce, plus ou moins importante, cette chute des cheveux n'est pas toujours bien vécue. Lorsque c'est le cas, il est conseillé de consulter un dermatologue afin d'envisager des solutions.

Chute de cheveux, quand s’inquiéter ?Publié le 21/10/2015 - 13h30

Nous perdons au quotidien des dizaines de cheveux. Et à certaines périodes de l'année nous en perdons d’avantage. Quand la chute de cheveux devient plus importante et qu’elle s’installe dans le temps, il peut être bon de consulter un spécialiste. Le Dr Durosier, médécin généraliste,...

Plus d'articles