Je n’ai pas peur de monter à cheval
Sommaire

Je n’ai pas peur du cheval !

Cavalier-cheval est un couple qui doit apprendre à se connaître, à s’habituer aux défauts de l’un et de l’autre.

L’équilibre et la souplesse restent les meilleurs atouts pour suivre les mouvements et les écarts de sa monture, ou éviter une branche sur le passage. Avec lui, le sens de l’observation, la psychologie, le tact, la patience sont de rigueur. Des qualités à cultiver pour se faire comprendre de lui et d’en obtenir ce que l’on souhaite. Tantôt joueur, tantôt craintif, mieux vaut anticiper ses réactions. D’autant qu’il sent très bien à qui il a à faire et le degré de respect qu’on peut lui accorder…

Une vraie détente

Loin de la fureur des villes, au pas souple et régulier du cheval, le silence prend une nouvelle dimension et les heures passées en selle sont de véritables moments de détente.

En manège ou en balade, on entre dans un autre monde. On est en harmonie avec l’animal et la nature.

Une heure à cheval, c’est bien plus sain que tous les somnifères, anxiolytiques ou antidépresseurs du monde ! Ce n’est pas un hasard si les poneys et autres chevaux sont utilisés en thérapie pour les autistes, les handicapés…

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Equitation, Cheval, Sport
Source : "Je n’ai pas peur de monter à cheval", un article issu du magazine Bien-Etre & Santé n° 311 de mai 2014