Irritations intimes : que faire ?

Vous êtes sujettes aux irritations vulvaires et vaginales ? Voici quelques conseils pour diminuer ces désagréments et les prévenir. N'oubliez pas que les muqueuses intimes sont des tissus très fragiles qui réagissent facilement à toutes sortes d'agressions, tant chimiques que mécaniques.

PUB

Quels types de sous-vêtements contre les irritations intimes ?

  • Portez des sous-vêtements en coton (évitez le synthétique et la soie).
  • Changez-en tous les jours.
  • Lavez-les à l'aide d'un savon sans parfum.
  • Et dès que possible, n'en portez pas !
  • Ne portez pas de vêtements trop serrés, lesquels favorisent les frottements et donc les irritations.

Quelle hygiène pour prévenir les irritations intimes ?

Une mauvaise hygiène est préjudiciable, mais l'excès d'hygiène aussi.

De même l'emploi de produits inadaptés peut provoquer un déséquilibre de la flore intime à l'origine d'irritations ou d'infections.

  • Ne faites jamais de douche vaginale. Comme les oreilles, le vagin est autonettoyant. On ne doit donc pas chercher à laver l'intérieur du vagin, lequel possède sa propre flore vaginale (composée de levures et bactéries) et son propre pH (lequel a la particularité d'être acide).
  • La toilette intime doit donc être exclusivement externe, et se limiter à la vulve.
  • Réalisez cette toilette sous la douche, idéalement à l'eau pure, ou à l'aide d'un produit spécial hygiène intime dont le pH est acide. Évitez les savons classiques ou antiseptiques.
  • Enfin, réalisez cette toilette avec votre main et évitez le gant de toilette, véritable nid à microbes.
  • Une toilette intime quotidienne est généralement suffisante, voire deux (une le matin et une le soir), mais pas plus.
  • Pendant vos règles, changez régulièrement de protection.
Publié le 22 Mars 2010 | Mis à jour le 08 Juin 2017
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Dr Jean-Marc Bohbot, " Maux d'amour, les maladies sexuellement transmissibles ", Editions Ellebore.
La rédaction vous recommande sur Amazon :