L'arthrose du chien

Publié le 14 Février 2005 à 1h00 par Anne Pensis, vétérinaire
La santé de votre chien passe aussi par ses pattes. En effet, des anomalies articulaires dues à l'arthrose peuvent handicaper fortement sa vie active par la douleur qu'elles engendrent.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Arthrose du chien : une articulation modifiée

La mobilité des membres du chien est assurée par les mouvements entre les os que permettent les articulations. Ces dernières contiennent du cartilage et un liquide, la synovie, qui lubrifie l'articulation et nourrit les cartilages q ui la composent. Ces articulations ne sont pas à l'abri de maladies, notamment d'un phénomène dégénératif appelé arthrose. Cette pathologie consiste entre autres en une détérioration des cartilages, une production d'os anormale au sein de l'articulation et une inflammation.

D'où vient l'arthrose chez le chien?

Si, dans certains cas, l'origine de l'arthrose est inconnue, elle est le plus souvent consécutive à des traumatismes, des ruptures de ligaments et des anomalies articulaires. La rupture d'un ligament du genou, appelé ligament croisé, est un accident fréquent chez le chien. Le genou s'en trouve déstabilisé, et des lésions d'arthrose apparaissent. D'autre part, parmi les anomalies articulaires, on trouve la dysplasie. Cette maladie atteint les hanches et les coudes. La dysplasie de la hanche consiste en une laxité du ligament qui relie le fémur au bassin. Le fémur bouge alors de façon anormale par rapport à l'os du bassin qui se déforme induisant l'apparition d'arthrose. La dysplasie du coude, quant à elle, résulte de défauts de minéralisation et/ou de soudure au niveau des os du coude qui se soldent par une instabilité de l'articulation. Ces maladies sont héréditaires et favorisées par une alimentation déséquilibrée notamment en calcium et en phosphore, ainsi que par un excès d'exercice chez le chiot.

Symptômes de l'arthrose chez le chien

L'arthrose provoque une douleur qui se manifeste par une boiterie, souvent plus marquée après un long repos. Le chien peut rechigner à se lever et bouder les promenades qu'il affectionnait auparavant. Les articulations atteintes peuvent être gonflées. Le diagnostic de l'arthrose se fait notamment via un examen radiographique qui permet de constater l'ampleur et la localisation des lésions articulaires.

Problèmes articulaires : chiens "à risques"

Si un phénomène de dégénérescence articulaire peut apparaître chez votre vieux chien, il faut savoir que les jeunes ne sont pas à l'abri. Lors de maladies héréditaires, telles que les dysplasies, une boiterie peut en effet apparaître dès l'âge de 6 mois. En outre, les articulations des chiens obèses sont davantage sollicitées et peuvent s'user plus facilement. Les dysplasies du coude et de la hanche frappent surtout les chiens de grande taille, tels que le rottweiler, le bouvier bernois, le golden retriever, le labrador, le terre neuve et le berger allemand.

Traitement de l'arthrose chez le chien

La prévention et le traitement de l'obésité sont primordiaux. Les anti-inflammatoires permettent un contrôle de la douleur. Il existe également des médicaments protecteurs des articulations, qui permettent de ralentir l'évolution de l'arthrose lorsqu'ils sont administrés en cures de plusieurs mois. Enfin, certaines pathologies articulaires nécessitent un recours à la chirurgie.