Illuminer les maisons de retraite améliore la santé !

Publié le 29 Janvier 2001 à 1h00 par Dr Philippe Presles
Déjà proposée dans le cadre de la thérapie de la dépression saisonnière, puis comme anti-stress dans le milieu professionnel, le traitement par la lumière, ou photothérapie, trouve une troisième indication : la démence.

Au cours de cette étude, 22 participants atteints de démence sénile (maladie d'Alzheimer ou démence provoquée par des troubles vasculaires) ont été exposés en soirée à une lumière forte ou faible. Alors que la faible luminosité n'a aucun effet, la lumière intensive se révèle bénéfique en améliorant rapidement les troubles mentaux, lesquels retournent à leur état initial en quelques jours après l'arrêt du traitement. Cette méthode exerce également des effets favorables sur les états de veille et de sommeil ainsi que sur l'activité générale des patients.

Ces résultats montrent tout l'intérêt d'intensifier les éclairages dans les maisons de retraite. Par ailleurs, permettre aux pensionnaires de veiller plus tard le soir pourrait contribuer à l'amélioration des performances mentales, du sommeil et de leur qualité de vie.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : 10ème Congrès de l'Association Européenne de Psychiatrie, Pragues, 28 ocatobre - 1er novembre 2000.