Hypertension oculaire : les principaux symptômes

L’hypertension oculaire est un trouble ophtalmique potentiellement sévère. Souvent à l’origine d’un glaucome, cette pathologie se caractérise par l’augmentation de la tension oculaire induite par une accumulation de liquide. Comment se manifeste-t-elle ?
© Istock

La douleur, signe d’une hypertension oculaire?

La pression oculaire est considérée comme étant normale lorsqu'elle est comprise entre 10 et 20 mmHg. L’hypertension oculaire, elle, est relativement difficile à détecter car elle se développe de manière asymptomatique. Selon les spécialistes, la tension oculaire est difficilement détectable sous les 40 mmHg.Mais certaines formes graves peuvent toutefois se traduire par de violentes douleurs oculaires causées par une pression liquidienne excessive. Celles-ci peuvent même s’étendre à tout le visage. L’œil rougit tandis que la vision s’en trouve également impactée. A la palpation, le globe oculaire s’avère anormalement dur et rigide.

L’hypertension oculaire, à l’origine d’un rétrécissement du champ visuel?

La pression intraoculaire résulte généralement de l’obstruction du filtre d’évacuation de l’humeur aqueuse. Accumulé en excès, ce liquide intraoculaire peut entraîner, à terme, une baisse irréversible du champ de vision. D’ailleurs, l’hypertension oculaire est l’une des principales causes du glaucome, une pathologie oculaire dégénérative qui affecte le nerf optique. En l’absence d’une prise en charge efficace, le risque de cécité s’accroît considérablement. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de consulter un ophtalmologiste en présence de ces différents symptômes.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.