Huile d’olive : attention aux arnaques

Soumis par Paule Neyrat le
L’huile d’olive, c’est le sud, le soleil, la santé. Elle est parée de toutes les qualités et vous risquez d’être tenté(e) d’en acheter pendant vos vacances. Mais attention aux arnaques !
PUB

L’huile d’olive est en tête des produits où règne l’escroquerie car il s’agit souvent d’une huile d’importation d’Espagne ou d’ailleurs, qui est vendue comme de l’huile d’olive française authentique.

7 huiles d’olives ont une AOP (Appellation d’Origine Protégée) : celle de Nyons, de la vallée des Baux-de-Provence, d’Aix-en-Provence, de Nîmes, de Nice, de Corse, de Haute-Provence. Celle de Provence à une AOC.

Mais il y a aussi de très bonnes huiles d’olive venant de producteurs qui ne sont pas dans ces régions.

PUB

Regardez bien l’étiquette d’une bouteille ou d’un bidon d’huile d’olive avant de l’acheter : son origine géographique doit être obligatoirement indiquée. Le nom ou la raison sociale et l’adresse du producteur sont obligatoires et doivent être très lisibles sur l’étiquette. S’il y a « Communauté Européenne », ça n’est pas une huile d’olive française.

PUB

En dehors des AOP, toute mention indiquant une origine locale, genre « huile d’olive de pays » ou « huile de mes olives » ou « huile de la Drôme » ou « du Vaucluse » ou de « Provence Côte d’Azur » est strictement interdite.

Ne vous faites pas avoir non plus sur le prix ! Une huile d’olive, c’est entre 15 et 20 € les 75 cl dans une bouteille normale. A quoi bon payer plus cher pour une bouteille fantaisie dont vous ne saurez quoi faire ensuite ?

Paule

Mots-clés : Huile d'olive, Arnaque
Soumis par Paule Neyrat le
PUB

A lire aussi

Huile d’olive : 1 bouteille sur 2 n'est pas conforme, selon la DGCCRF

Alimentation en vacances : dangers et arnaques

5 choses fausses à ne plus croire sur l’huile d’olive

Herbes de Provence : achetez-vous les bonnes ?

Pas de sodas pour les Bleus !

Plus d'articles