Les hommes manquent toujours de zèle domestique

A les entendre, le partage des tâches ménagères est équilibré, ils en feraient même autant que les femmes, voire plus. Mais lorsqu'on se donne la peine d'interroger sérieusement les couples sur la question, et que l'on compare les tâches réalisées respectivement par les femmes et les hommes... on est encore loin de l'égalité !
PUB

Les hommes participent, un peu, aux tâches ménagères

Sortir les poubelles est la tâche ménagère masculine par excellence puisque 79% des hommes le font régulièrement. Faire la vaisselle est une autre tâche réalisée régulièrement par les hommes. 59% des femmes le confirment tout en précisant qu'ils le font sans rechigner, même si dans 16% des cas ils essayent de l'éviter. Les courses représentent la 3e activité ménagère à laquelle les hommes prennent part aisément (57% des femmes confirment qu'ils le font sans problème et 22% en essayant de l'éviter).

PUB
PUB

Reste que 73% des hommes rechignent ou refusent carrément de repasser, 67% de nettoyer les sanitaires, 61% de trier le linge et de faire une lessive, 61% de changer les draps et 59% de laver les sols. En revanche, l'égalité est proche en ce qui concerne la cuisine, puisque 56% des hommes déclarent accepter facilement de cuisiner.

Les hommes ont tendance à majorer leur participation

Globalement, on constate un net décalage entre les affirmations des hommes et celles des femmes : les premiers ayant une nette tendance à majorer leur participation aux tâches ménagères (selon les femmes). Pire, les hommes affirment que les femmes réalisent toutes ces tâches sans rechigner, et parfois même, y prennent plaisir. Or pour plus de 70% des femmes, c'est une vraie corvée !

Pourtant, près de 56% des hommes avouent qu'ils devraient en faire plus. Pourquoi ne le font-ils pas ? Les excuses invoquées sont nombreuses et toujours classiques : ils sont moins performants que leur femme (44%), ils ne savent pas faire (37%) ou n'ont pas le temps (39%). Et lorsqu'ils sont ouvertement sollicités : 59% font semblant de ne pas avoir entendu ou promettent de le faire la prochaine fois (66%).

Publié le 02 Mars 2009
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Enquête Ipsos, Mapa et Spontex, menée dans 4 pays européens (France, Royaume-Uni, Italie et Espagne), février 2009.