L'héroïne, des ravages consternants !

Les résultats consternants d'une étude portant sur le suivi de 582 héroïnomanes durant 33 années laissent à méditer …

Les 582 patients héroïnomanes, faisaient partie d'un programme thérapeutique concernant les héroïnomanes-criminels, ont été recrutés entre 1962 et 1964. Trente trois ans plus tard, lors du dernier entretien (1996-1997), 284 des sujets étaient décédés, soit 49% ! L'âge, le handicap, la durée de l'intoxication et la consommation importante d'alcool sont corrélés à la mortalité. Quant aux survivants, la moyenne d'âge est de 57 ans. Près de 21% des patients font toujours usage d'héroïne, mais ce chiffre doit être réajusté car 9% des sujets ont refusé de pratiquer le test à l'héroïne et 14% étant incarcérés, les données ne sont pas toutes disponibles. Plus de 22% sont devenus alcooliques et 40% d'entre eux déclarent consommer encore régulièrement de l'héroïne ou une autre drogue: marijuana (35%), cocaïne (19%), amphétamines (12%) ou crack (10%).Au sein de ce groupe de patients, on note un taux très élevé de problèmes de santé physique ou mentale et d'implication criminelle. Il est évident qu'une abstinence à long terme entraînerait une réduction de la criminalité, de la morbidité, de la détresse psychologique ainsi qu'un taux d'emploi plus élevé.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :