Hernie inguinale : les symptômes à connaître

© Istock
Une hernie inguinale peut être à l’origine d’une douleur dans l’aine. Le point sur la hernie inguinale et sur les symptômes qui doivent alerter.
Publicité

Hernie inguinale : les causes

La hernie inguinale est due à la saillie d’une partie de l’intestin grêle à travers le canal inguinal. Ce dernier est un orifice naturel entouré de tendons musculaires. Chez la femme, différents facteurs peuvent favoriser le relâchement des muscles abdominaux, et par voie de conséquence, les risques de hernie inguinale.

Obésité, port de charges lourdes, manque d’activité physique, grossesse, perte de la tonicité des muscles abdominaux due au vieillissement ou à un manque d’activité physique, constipation chronique, toux, sont autant de facteurs de risques de souffrir d’une hernie inguinale.

Publicité
Publicité

Douleur dans l’aine : gare à la hernie inguinale

C’est au niveau du pli de l’aine que se développe la hernie inguinale. Généralement, elle survient d’un seul côté, mais une hernie peut parfois apparaître dans chaque aine. On parle alors de hernies bilatérales.

Une petite masse est perceptible au doigt, juste au-dessus du pubis, et n’est pas systématiquement liée à une douleur. Lorsqu’elle peut être réduite par simple pression d’un doigt, la hernie est dite réductible. C’est seulement en cas d’évolution de la hernie inguinale que des symptômes apparaissent tels que :

- une impression de brûlures ;

- des douleurs déclenchées par un effort, une toux, des éternuements et certains mouvements du corps ;

- une grosseur dans l’aine.

Douleurs insupportables, absence de selles, nausées et vomissements sont les symptômes qui doivent alerter, car ils laissent présager un étranglement de la hernie inguinale. La personne doit être conduite au service des urgences hospitalières pour y subir une opération chirurgicale.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 18 Juillet 2018 : 12h01