Hépatite C chronique : enfin un accompagnement des malades

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 16 Juillet 2003 : 02h00
L'hépatite C chronique est devenue une maladie curable. Hélas, la lourdeur de la prise en charge rend souvent aléatoire le suivi des traitements. Les laboratoires Schering-Plough, en collaboration avec un panel d'experts, ont élaboré un programme intitulé AVANCE, destiné à aider et accompagner les malades atteints d'hépatite C dans leurs difficultés quotidiennes.
PUB

Longueur de la thérapie, effets secondaires, exclusion, isolement, etc., un patient sur cinq abandonne son traitement et obère ainsi les possibilités de guérison. Pourtant aujourd'hui, la combinaison ribavirine-interféron pégylé permet la guérison de plus de la moitié des malades en six mois à un an.L'idée d'informer ne suffisait pas. Aussi, avant de réaliser ce programme AVANCE (Agir, Vivre, Anticiper contre l'hépatite C Ensemble), qui vise à soutenir les patients tout au long de leur pénible traitement, les experts se sont attelés à déterminer leurs besoins spécifiques, comprendre leurs difficultés quotidiennes et identifier les facteurs motivants.

Un jeu des 7 familles

PUB
PUB

Le programme comporte :

  • une formation des soignants (infirmières, médecins, psychologues…). Les volontaires bénéficieront d'une formation de quatre jours, permettant de faciliter l'écoute, l'accompagnement et de poser le diagnostic éducatif de chaque patient ;
  • un outil interactif, le « portfolio », inspiré du photolangage. Il permet de faire émerger des émotions et des associations de mots liées au vécu du patient. Ces 31 cartes regroupées en 7 familles (« mon foie », « mon traitement », « le virus de l'hépatite C », « ma vie quotidienne », « les effets indésirables », « la consommation d'alcool », « l'usage de drogues »), riches en images exprimant les préoccupations du patient, constituent un très bon support pour la relation patient-soignant. Elles permettent d'orienter une écoute active capable de renforcer la motivation du patient, de le soutenir et de trouver les structures familiales et socioprofessionnelles les plus adaptées pour lui donner les plus grandes chances de mener à bien son traitement jusqu'à la guérison.

Actuellement, 86 professionnels de santé ont été formés, dont 70 infirmières hospitalières. L'efficacité de ce programme est évaluée par l'observatoire CHEOBS sur une période de 18 mois.

SOS Hépatites : 03.25.06.12.12 (BP88, 52103 St Dizier - email : sos.hepatites@wanadoo.fr)Hépatites Info Service : 0800.840.800 (n° vert)Drogues, Tabac Info Service : 113 (n° vert)

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 16 Juillet 2003 : 02h00
Source : Conférence de presse des Laboratoires Shering-Plough, juin 2003.
PUB
PUB
A lire aussi
Les Serious Games au service de votre santé Publié le 05/06/2015 - 09h20

Les Serious Games sont des jeux vidéo à finalité pédagogique et non plus strictement divertissants. Ils révolutionnent progressivement la médecine : formation des médecins, aide thérapeutique aux patients, accompagnement des proches. Quelques exemples de la puissance des Serious Games.

Urgences: il y a toujours un numéro à appeler !Publié le 02/04/2007 - 00h00

Difficultés, souffrances, solitude, déprime, violences, sida, contraception, alcool, cancer, maladies rares... à chaque situation, il existe un numéro à appeler. Depuis SOS Amitié né en 1960, les services d'écoute téléphonique n'ont cessé de se développer. En santé, ils couvrent...

Mon enfant à l’hôpitalPublié le 14/02/2018 - 17h03

L’hospitalisation d’un enfant, que ce soit dans l’urgence ou programmée, est toujours une épreuve pour la famille. Sera-t-il bien soigné, comment va-t-il supporter la séparation, va-t-il comprendre ce qui lui arrive ? Des interrogations qui génèrent un stress que l’enfant va ressentir....

Hépatite C : à dépister avant qu'il ne soit trop tard !Publié le 13/10/2004 - 00h00

L'un des objectifs majeurs du plan national de lutte contre les hépatites 2002-2005 est de favoriser le dépistage : dépister un maximum de porteurs du virus de l'hépatite C d'ici 2005 et réduire de 30% la mortalité attribuable aux hépatites chroniques B et C d'ici 2008. Philippe Lamoureux,...

Plus d'articles