Hépatite B : pensez au vaccin !

En raison du caractère toujours imprévisible des événements pouvant survenir à l'étranger, de nombreux voyageurs s'exposent au risque de contracter une hépatite B, par exemple en cas d'accident ou de maladie nécessitant un traitement médical. Pourtant, un vaccin efficace, offrant une protection contre l'hépatite B, existe depuis plus de vingt ans.
PUB

Exposition aux risques d'hépatite B

Une enquête menée dans 8 pays a révélé qu'une grande partie des voyageurs s'expose à un risque important de contracter une hépatite B à la suite d'activités qu'ils pratiquent ou de situations dans lesquelles ils se retrouvent par hasard. 24% des personnes voyageant dans un pays où l'hépatite B est endémique avaient un plus grand risque d'exposition à cette maladie en raison de situations où une contamination par des virus transmis par le sang était possible :

PUB
PUB

  • sur les 30% des voyageurs interrogés qui avaient été malades alors qu'ils se trouvaient dans un pays endémique, 55% n'avaient pas été vaccinés contre l'hépatite B ;

  • 3% des voyageurs se rendant dans une destination endémique pour l'hépatite B avaient été impliqués dans un accident ou dans un événement imprévisible ayant nécessité un traitement médical dans ce pays ;

  • 19% s'étaient rendus chez le coiffeur, chez la manucure ou chez le pédicure alors qu'ils se trouvaient dans un pays à haut risque ;

  • 5% s'étaient fait tatouer alors qu'ils se trouvaient dans un pays à haut risque et 69% d'entre eux n'avaient pas reçu de vaccin contre l'hépatite B ;

  • 8% des voyageurs avaient eu des relations sexuelles avec une personne qu'ils avaient rencontrée dans un pays endémique.

Tourisme de santé

3% des voyageurs s'étaient spécialement rendus dans un pays à haut risque afin de subir un acte médical (par exemple une intervention dentaire ou une opération de l'oeil). Les destinations les plus fréquentes du tourisme de santé étaient le Brésil et la Roumanie. On estime que près de 50% des injections administrées dans les pays en développement ne sont pas sûres, exposant les patients au risque de contamination par le virus de l'hépatite B. Cependant, 65% des touristes de santé n'étaient pas vaccinés contre l'hépatite B.

Publié par Claudine De Kock, journaliste santé le Lundi 11 Septembre 2006 : 02h00
Source : Communiqué de presse "Une nouvelle étude paneuropéenne met en lumière le manque de prise de conscience du risque d'hépatite B par les voyageurs", GlaxoSmithKline, 9 juin 2006.