Halte aux imperfections cutanées !

Publié le 03 Septembre 2007 à 2h00 par Valériane Munoz, journaliste santé
Selon une récente étude, à l'âge adulte, une majorité de femmes, qu'elles aient souffert ou non d'acné durant leur adolescence, sont concernées par des imperfections cutanées qui altèrent la qualité et l'aspect de l'épiderme: pores dilatés, rougeurs, brillance localisée, relief irrégulier... Des imperfections inesthétiques généralement perçues comme une atteinte à leur féminité et à leur statut d'adulte.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Une peau ni grasse, ni sèche, ni sensible, ni acnéique?

Une majorité des jeunes femmes ont des difficultés à définir leur type de peau: «une peau qui n'est ni grasse, ni sèche, ni sensible, ni acnéique, ou tout à la fois». Elles parlent le plus souvent d'une peau "pas nette" ou "à imperfections". Cependant, la plupart d'entre elles refusent de parler d'une peau acnéique car elles sont loin d'une acné au sens populaire du terme (visage couvert de lésions rouges), et parce que, sortant de l'adolescence, elles refusent que leur peau les y reconduise. De plus, une grande majorité a des difficultés à trouver des produits cosmétiques adaptés, entraînant une utilisation supérieure à la moyenne de soins complémentaires (type masques, exfoliants, lotions, etc.).

Les symptômes de la peau à imperfections

Ce type de peau, difficile à qualifier par les jeunes femmes et différente de l'acné d'adolescente, est appelé par les dermatologues acné physiologique. Cette imperfection multi-factorielle se définit non pas par un, mais par plusieurs symptômes bien distincts. A certains endroits des amas de cellules mortes se forment, la peau s'épaissit fortement,la production de sébum s'emballe brusquement et s'emprisonne dans la glande sébacée qui devient de plus en plus grosse. Picotement, rougeur, brillance localisée, pores obstrués, échauffement sont les signes visibles d'une poussée locale subite.

Sur le banc des accusés: les hormones

Les recherches menées par les dermatologues s'accordent à dire que ces imperfections cutanées sont causées par une désorganisation hormonale. Notamment, une production de sébum irrégulière au niveau du follicule pilo-sébacé (pore) qui engendre une sécrétion du sébum non homogène sur toutes les zones du visage. Enfin, le renouvellement cellulaire est désorganisé: les cellules du pore sont remplacées trop vite ou au contraire se détachent avec difficulté, et il finit par s'obstruer. Le pore est alors bouché par un amas de cellules mortes, il empêche le sébum de s'écouler et entraîne une hyperkératinisation.Proposer à ces peaux des traitements anti-acné n'apparaît en général pas comme la solution optimale: ces traitements seraient en effet trop lourds, trop agressifs pour ce type de peau. Un démaquillage quotidien et efficace ainsi qu'un entretien avec des produits adaptés aux peaux à imperfections s'imposent donc comme un geste quotidien indispensable.

De jour comme de nuit

Pores engorgés, grain de peau irrégulier, les imperfections visibles le jour se programment la nuit. En effet, les chercheurs ont montré que l'hyperactivité des glandes sébacées est un phénomène nocturne. La nuit, les hormones stimulent les glandes sébacées. Cette surproduction se déroulant la nuit, il est impératif d'agir quotidiennement avec un soin réducteur de pores adapté. Le pic de sécrétion du sébum via les pores a lieu pendant la journée.Les conseils du dermatologue Nettoyez votre peau avec un gel moussant purifiant sans savon. Tous les soirs, démaquillez votre peau soigneusement avec un démaquillant doux adapté pour ôter tous les résidus de maquillage et toutes les impuretés accumulées à la surface de la peau au cours de la journée. Au réveil, la peau paraîtra plus uniforme, plus claire, plus nette. Il est également conseillé d'utiliser une à 2 fois par semaine un exfoliant ainsi qu'un peeling.