La grippe touche un enfant sur trois...

Moins médiatisée car généralement bénigne, la grippe chez l'enfant est particulièrement fréquente : le virus de la grippe atteint un enfant sur trois, contre un adulte sur dix. C'est ainsi que l'enfant constitue une source majeure de diffusion et de contamination vers les membres de sa famille et plus largement de tout son entourage.
Publicité

Les enfants, première cible de la grippe

Les enfants sont très réceptifs à tous les virus et ils n'échappent pas à celui de la grippe, qui touche jusqu'à un enfant sur trois, ceux en âge scolaire étant encore plus particulièrement exposés. Le pic épidémique est plus précoce, devançant d'environ deux semaines celui du reste de la population. C'est ainsi que les enfants participent très largement à la dissémination de l'infection grippale vers les membres de la famille, mais également vers les autres membres de l'entourage (écoles, crèches). Entre 6 et 10 ans, 50% des enfants sont touchés en période épidémique.

Publicité
Publicité

La grippe chez l'enfant, différente en fonction de l'âge

Globalement, plus l'enfant est jeune, plus la symptomatologie risque d'être minime.

Chez le nourrisson (0 à 1 an), l'infection est asymptomatique dans 45% des cas. La fièvre est absente ou peu élevée, mais la pharyngite est plus fréquente.

Toutefois, durant les trois premiers mois de vie, une température supérieure à 39°C peut survenir avec des symptômes similaires à ceux d'une bronchiolite.

Entre 1 et 4 ans, les symptômes particuliers sont souvent non respiratoires : somnolence dans 50% des cas et troubles gastro-intestinaux dans 40% des cas.

Entre 4 et 14 ans, la fièvre survient brutalement, à l'image de celle de l'adulte. Dans 30 à 40% des cas, elle est supérieure à 39,5°C, souvent accompagnée d'une rhinite, d'une toux sèche, de frissons, de céphalées et de courbatures.

L'évolution de la grippe chez l'enfant est bénigne et la guérison est obtenue en une semaine lorsque celui-ci est par ailleurs en bonne santé. Parmi les complications possibles, citons l'otite moyenne aiguë, l'atteinte pulmonaire virale, l'infection respiratoire grippale, ou encore plus rare, le syndrome de Reye.

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 01 Décembre 2004 : 01h00
Mis à jour le Mardi 12 Janvier 2016 : 10h39
Source : Le Quotidien du médecin, 29 septembre 2004.