Grippe : l'épidémie devrait être moins mortelle

© Istock

L'épidémie de grippe devrait être moins mortelle que l'an dernier, d'après Santé publique France. Selon ses calculs, moins de 2 800 personnes de plus sont mortes à cause de la maladie.

Publicité

L'épidémie de grippe saisonnière aura été courte et intense. Après un peu plus d'un mois d'activité, le nombre de cas recule. Dans son dernier bulletin, Santé publique France dresse un premier bilan. La saison grippale aura été beaucoup plus douce que l'année passée.

L'activité des virus reste supérieure au seuil épidémique. Mais les différents indicateurs reculent de manière régulière. En l'espace d'une semaine, seuls 173 000 nouveaux cas de syndrome grippal se sont déclarés en France. Au total, près d'1.5 million de Français auraient consulté un médecin pour ce motif.

Aux urgences aussi, la flambée se calme. 4 800 personnes sont passées aux urgences, dont 600 ont dû être hospitalisées. Les cas graves surviennent à un rythme apaisé mais continuent de toucher un public plutôt âgé. L'âge moyen en réanimation est de 58 ans.

Publicité
Publicité

Avec ce redoux, Santé publique France fait le point sur la mortalité attribuable à la grippe. Et celle-ci reste modérée. Dans les services de réanimation, 187 décès ont été prononcés à cause du virus. Les décès indirects sont, eux aussi, plus nombreux.

Les maladies chroniques en déséquilibre

Mais cet excès de mortalité est largement inférieur à celui de la saison passée. Selon les estimations de Santé publique France, 4 800 personnes de plus sont mortes par rapport à ce qui était attendu. Parmi elles, 2 800 auraient passé l'arme à gauche à cause de la grippe. En 2016-2017, 14 000 décès étaient imputés à l'infection.

Si ces personnes ne sont pas directement mortes de cette maladie infectieuse, elle est en partie responsable du phénomène. En effet, les virus grippaux peuvent déséquilibrer des maladies chroniques, comme l'asthme, l'insuffisance respiratoire, ou encore des troubles cardiaques. Le virus est donc indirectement la cause du décès.

C'est à cause de ce rôle secondaire que les populations à risque sont invitées à se vacciner. Pour se protéger de la grippe, des mesures d'hygiène stricte sont aussi recommandées. Les personnes en bonne santé peuvent éviter de tomber malades en se lavant régulièrement les mains et en limitant les contacts avec des personnes malades.

Celles et ceux qui souffrent de symptômes évoquant la grippe sont incités à rester confinés dans la mesure du possible. L'utilisation de mouchoirs à usage unique, et le fait de se couvrir la bouche en cas de toux ou d'éternuement sont également deux armes efficaces.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 31 Janvier 2018 : 15h20
Source : Bulletin Epidémiologique Grippe, semaine 4, Santé publique France, 31 janvier 2018
Surveillance de la grippe, semaine 4, Réseau Sentinelles
PUB
PUB

Contenus sponsorisés