Grippe intestinale : les symptômes de la gastro

© Istock

La grippe intestinale, aussi appelée gastroentérite dans le langage courant, est une infection d’origine virale ou bactérienne, que l’on rencontre en hiver. Les symptômes concernent essentiellement la digestion, telles des douleurs abdominales, diarrhées et nausées.

PUB

Grippe intestinale : les symptômes

La grippe intestinale ou gastroentérite est une affection saisonnière, d’origine virale le plus souvent, et donc très contagieuse. Ses symptômes sont aisément identifiables. On note ainsi des douleurs abdominales sous la forme de crampes, un sentiment de fatigue généralisée, des nausées, voire des vomissements, des diarrhées particulièrement aqueuses, une fièvre modérée (38 degrés) et une perte d’appétit. Des céphalées légères peuvent compléter le tableau des symptômes.

PUB
PUB

Gastroentérite : les possibles complications

La gastroentérite ou grippe intestinale guérit spontanément en quelques jours et est bénigne dans la majorité des cas. Cependant, chez les bébés, les personnes aux défenses immunitaires déficientes et les personnes âgées essentiellement, le patient peut être exposé à des complications, telle la déshydratation. La personne urine alors moins souvent et a des urines sombres car plus concentrées, une sécheresse buccale et cutanée, des yeux creux. En cas de cause bactérienne, les complications de la grippe intestinale peuvent se traduire par une fièvre galopante, du sang ou du pus dans les selles. Dans tous ces cas de figure, il convient de consulter son médecin traitant sans plus attendre.

Pour limiter les risques de contagion par la grippe intestinale, il est conseillé de se laver les mains fréquemment, surtout avant les repas, de ne pas partager ses couverts ni sa serviette.

Publié le 31 Octobre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé