La grippe aviaire inéluctable ?
Sommaire

Les malades confinés chez eux

Après les volailles qui sont confinées dans leurs poulaillers, ce sera le tour des malades d'être maintenus chez eux si la pandémie venait à se déclarer. C'est ce qu'a expliqué le ministère de la Santé dans une lettre adressée à l'ensemble des médecins libéraux. Les consultations devront, en effet, se tenir au domicile des patients pour éviter toute contamination dans les salles d'attente. Les médecins se rendront chez leurs patients protégés par un masque de type FFP2 (permettant de respirer un air sans virus) et le traitement sera livré à domicile. Les malades devront porter un masque chirurgical pour ne pas contaminer leur entourage.Il faut donc plus que jamais tout faire pour détruire le virus dans les pays où il émerge. Souhaitons que les Nations Unies réuniront assez de fonds pour aider les pays du Sud Est Asiatique à faire front. Ce front est le nôtre et les 100 millions de dollars nécessaires à cette lutte sur place ne semblent que peu de chose en comparaison des coûts estimés dans nos pays industrialisés : une pandémie de grippe aviaire coûterait 7 milliards de dollars à un pays comme les Etats-Unis Sans compter les dégâts humains.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Libération, Le Figaro, Les Echos, Le Parisien, L'Humanité, Egora : 7 novembre 2005.