Les gestes qui sauvent : piqûres et morsures avec la Croix-Rouge française

© Istock

Les piqûres et les morsures sont généralement plus douloureuses que dangereuses et la douleur initiale est suivie d'un gonflement.

Publicité

Piqûres d'insectes

Que faire ?

  • Vous pouvez appliquer une crème contre les démangeaisons.
  • Si l'insecte vous a laissé son dard (seules les abeilles perdent leur aiguillon), retirez-le délicatement (pour éviter de le casser) avec une pince à épiler, préalablement désinfectée avec de l'alcool à 70°C.
  • Si la piqûre est localisée dans la bouche ou l'arrière-gorge, s'il y a risque d'étouffement, si la personne présente des signes allergiques (gonflement, douleurs intenses) appelez immédiatement le 15.

Comment se protéger ?

Publicité
Publicité

En évitant les conduites à risque comme :

  • marcher pieds nus sur l'herbe,
  • laisser traîner des boissons et aliments sucrés,
  • porter des couleurs vives et du parfum,
  • faire des mouvements brusques pour chasser l'insecte.

Piqûres d'animaux marins

Les oursins

Leurs piquants ne sont pas venimeux, mais peuvent néanmoins se sur-infecter, entraînant un abcès. Il faut donc les extraire rapidement avec une pince à épiler avant de désinfecter la plaie.

Les vives

Souvent cachées dans le sable des plages du sud de la France, leur venin provoque une douleur très intense pouvant provoquer un malaise. Si possible, utilisez un appareil d'extraction de venin, désinfectez, donnez du paracétamol pour réduire la douleur et consultez en urgence un médecin.

Les méduses

Leur contact entraîne des lésions urticantes douloureuses, mais rarement graves, sauf chez les personnes allergiques. Il ne faut surtout pas se gratter, mais rincer la plaie à l'eau de mer sans frotter, la recouvrir de sable, puis laisser sécher. Retirez ensuite le sable à l'aide d'un carton rigide pour enlever les cellules urticantes encore présentes sur la peau. Rincez à nouveau avant d'appliquer un antiseptique.

Ne touchez jamais les méduses échouées sur la plage. Même mortes, elles conservent leur pouvoir urticant.

Comment se protéger ?

Sur les rochers et dans les zones à risques, portez des sandalettes et évitez de vous baigner si la mer est infestée de méduses.

 
Publié par Croix-Rouge Française le Mercredi 24 Mars 2004 : 01h00
Mis à jour le Lundi 14 Mars 2016 : 15h17
Source : Croix-Rouge Française, www.croix-rouge.fr. Photo copyright : Croix-Rouge Française/G.Pascaud.