Le génome humain : décrypté !

La carte détaillée du génome humain vient d'être livrée, marquant un moment très important dans l'histoire de la connaissance de l'être humain. Les résultats de deux grandes équipes de chercheurs viennent d'être publiés dans deux revues internationales. La confrontation de ces travaux met à mal nombre de croyances, pourtant récentes. Par ailleurs, la perspective d'une médecine « à la carte » pourrait être beaucoup plus complexe que prévue. Toutefois, l'optimisme règne et génère nombre d'espoirs en matière de thérapeutique et de prévention.
Publicité

Beaucoup moins de gènes que prévus

Estimé à 100.000 gènes, le génome humain est en fait bien inférieur, atteignant seulement 26.000 à 38.000 gènes, soit à peine trois fois plus que la mouche du vinaigre, 10% de gènes en commun avec le ver de terre et pratiquement le même génome que le chimpanzé. L'homme ne repose probablement que sur quelques incidents génétiques !En conséquence, il faut oublier le schéma simpliste qui attribue un gène à une fonction. Et si un même gène possède plusieurs rôles, cette complexité rend beaucoup plus ardue les recherches visant à établir une médecine individualisée en fonction des particularités génétiques propre à chacun. Dresser une carte génétique des individus pour tenter de les classer en catégories à risques serait donc très difficile.

Publicité
Publicité

Pas de notion de race dans le génome

Autre vérité, la base génétique des races est balayée ! Les variations interindividuelles sont aussi nombreuses dans un même pays qu'entre des personnes de couleur de peau différente.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 29 Janvier 2001 : 01h00
Source : Tribune, Le Parisien, Les Echos, La Tribune, 12 février 2001.