Gastro-entérite pour Noël

© Istock

Selon les prévisions du Réseau Sentinelles, les cas de gastroentérites devraient continuer à augmenter avec un dépassement du seuil épidémique attendu cette semaine.

Autrement dit, la France est dans le rouge pour les fêtes de Noël. La bonne nouvelle : pas d’épidémie de grippe à l’horizon.

PUB

Epidémie de gastroentérites pour les fêtes

Au cours de la semaine écoulée, 160.000 personnes ont consulté leur médecin pour des symptômes relevant de la gastroentérite, en l’occurrence des diarrhées aiguës définies par au moins 3 selles liquides par jour. L’incidence a été estimée à 253 cas pour 100.000 habitants, soit juste en dessous du seuil épidémique des 269 pour 100.000 habitants. Pour l’instant, les régions les plus touchées sont le Limousin (361 cas pour 100 000 habitants), la Provence-Alpes-Côte d’Azur (342) et l’Ile-de-France (338). Quant aux personnes concernées, elles ont en moyenne 23 ans (de 3 mois à 100 ans), autant d’hommes que de femmes, et les infections ne présentent pas de signe particulier de gravité.

PUB
PUB

Mais selon les prévisions, l’activité des gastroentérites devrait continuer sa progression et pourrait dépasser le seuil épidémique cette semaine, en pleine fête de Noël.

Comment se prémunir de la gastro-entérite ?

La prévention de la gastroentérite passe avant tout par l’hygiène des mains. Alors lavez-vous les aussi souvent que possible et impérativement en sortant des toilettes, avant la préparation des repas, avant de passer à table, avant et après s’être occupé d’un bébé, etc. Demandez à vos enfants de faire de même.

Contre la propagation des virus, désinfectez régulièrement les endroits et objets stratégiques comme les poignées de porte, les téléphones, les sacs à main, les jouets des enfants…

N’hésitez pas à recourir aux solutions hydroalcooliques lorsque vous n’avez ni eau ni savon à portée de main.

Situation calme concernant la grippe

Concernant la grippe, 49.000 nouveaux cas ont été enregistrés au cours de la semaine écoulée, essentiellement en Nord-Pas-de-Calais, Bourgogne et Franche-Comté. Avec 77 cas pour 100.000 habitants, nous sommes encore loin du seuil épidémique des 168 cas pour 100.000. Et même si le nombre de cas devrait continuer à augmenter, rien à craindre pour les prochaines semaines.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 23 Décembre 2014 : 08h14
Mis à jour le Mardi 23 Décembre 2014 : 09h44
Source : Bulletin du Réseau Sentinelles du 17/12/14, n° 2014s50 (données du 08 au 14/12/14).
PUB
PUB

Contenus sponsorisés