Gastro-entérite : l’épidémie touche désormais six régions

© Adobe Stock

L’épidémie de gastro-entérite se propage sur tout le territoire français. Six régions ont dépassé le seuil épidémique au cours de la dernière semaine de septembre 2018.

PUB

Maux de ventre, fièvre, diarrhées, nausées, vomissements… pas de doute, la gastro-entérite fait son grand retour sur tout le territoire. Le réseau de surveillance épidémiologique Sentinelles annonce dans son bulletin hebdomadaire du 3 octobre 2018 que pour la semaine du 24 au 30 septembre, "le taux d'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 130 cas pour 100 000 habitants" frôlant ainsi le seuil épidémique qui est de 133 cas pour 100 00 habitants.

PUB
PUB

Bretagne, Hauts-de-France, Grand Est…

Ce seuil est dépassé pour six régions françaises, particulièrement atteintes par l’épidémie. Il s’agit de la Bretagne avec 208 cas pour 100 000 habitants, des Hauts-de-France avec 204 cas pour 100 000 habitants, du Grand Est avec 151 cas pour 100 000 habitants, de la Provence-Alpes-Côte-D’azur avec 145 cas pour 100 000 habitants, de l’Île-de-France avec 137 cas pour 100 000 habitants et de la Normandie avec 135 cas pour 100 000 habitants.

La prévention passe par l’hygiène

Le virus de la gastro-entérite se transmet principalement par le toucher. Pour éviter de l’attraper, lavez-vous régulièrement et consciencieusement les mains à l’eau et au savon ou au gel hydro-alcoolique. Evitez par ailleurs de vous toucher le visage (bouche, nez, yeux) : vous risqueriez d’y déposer le virus présent sur vos mains.

S’hydrater avant tout

Si les symptômes se déclarent, ne vous forcez pas à manger mais hydratez-vous suffisamment pour compenser les pertes hydriques occasionnées par les diarrhées et les vomissements. Misez sur l’eau, les tisanes et les bouillons. Privilégiez les aliments faciles à digérer tels que les yaourts, le riz blanc, les pâtes, le pain blanc, les carottes cuites ou encore les compotes.

Gastro : un réel danger pour les jeunes enfants

La gastro-entérite ne représente pas de danger particulier pour les adultes en bonne santé mais elle peut s’avérer mortelle pour les enfants de moins de deux ans s’ils ne sont pas réhydratés à temps. Le traitement à mettre en place dans ce cas consiste en un soluté de réhydratation orale. Si les petits enfants sont trop faibles pour boire le soluté, ou s’ils vomissent à chaque fois qu’on leur en donne, il faut les amener aux urgences avant que ne survienne une déshydratation sévère.

Publié le 04 Octobre 2018
Auteur(s) : Laurène Levy, journaliste santé
Source : Bulletin du réseau Sentinelles du 03/10/18, n° 2018s39 (données du 24 au 30/09/18)
PUB
PUB

Contenus sponsorisés