La fréquence des réclamations contre les hôpitaux en hausse

La SHAM, qui assure 80 % des hôpitaux publics, vient de publier son panorama annuel du risque médical.Un document qui décrypte les réclamations des malades et les décisions des instances chargées de se prononcer sur les litiges.Principaux résultats.
© getty
Sommaire

Les réclamations contre les hôpitaux sont en hausse

  • En 2011, l’assureur a enregistré un nombre de réclamations stable (5 206 contre 5 242 en 2010).
  • Autres chiffres clés : les établissements de santé sont jugés responsables dans 48 % des cas, le montant d’une condamnation s’élevant en moyenne à 195 130 euros.
  • L’indice de fréquence des réclamations (Sham – PricewaterhouseCoopers) confirme la tendance à la hausse des réclamations puisqu’il augmente de 7 points sur un an et atteint 187 en juin 2012 pour une base 100 en juin 1998.

L’infection, un motif de plainte fréquent

Les causes médicales sont à 90 % à l'origine des réclamations :

  • 50 % concernent les soins,
  • 19 % les infections nosocomiales,
  • 12 % le diagnostic,
  • 9 % l'intubation.

Les spécialités chirurgicales restent les premières disciplines mises en cause (65 %). Suivent ensuite les services d'urgence (14 %) et de médecine (12 %).

Avec 36 % des réclamations, l'orthopédie est la première spécialité mise en cause dans les services de chirurgie.

La part des réclamations ciblant une prescription a doublé en un an, en lien sans doute, selon l’assureur, avec l’affaire Mediator. L’affaire PIP semble également avoir eu un impact sur l’activité de la compagnie d’assurance puisque le Panorama 2012 fait état d’une hausse du nombre de réclamations liées à un produit de santé.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Hopital.fr