Fracturer son pénis, un accident pas si rare !

Si le pénis humain ne contient pas d'os, il peut pourtant se fracturer. Il s'agit bien d'un accident extrêmement désagréable !
© Istock

Fracture du pénis : comment ça arrive ?

Le plus souvent, l'origine du problème est ce que l'on appelle un " faux pas du coït ". La pénétration du pénis dans le vagin se fait difficilement, un peu sur le côté et trop brutalement. La verge butte, se tord et soudain, l'albuginée, se déchire, produisant un " crac ", bruyant et douloureux. L'albuginée est le tissu à la fois épais et solide qui entoure les corps caverneux et leur permet, une fois gonflés de sang lors de l'érection, d'acquérir sa rigidité. Or, même très solide, cette albuginée, soumise à des forces de flexion ou de torsion trop violentes, peut se déchirer. Aussitôt, une douleur apparaît, parfois accompagnée d'un hématome qui peut être important, tellement que l’on décrit parfois une « verge en aubergine » ! Et l'érection disparaît à cause de la douleur.

Que faire en cas de fracture du pénis ?

  • D'abord ne pas en avoir honte.

    C'est un accident très connu des urologues. Il témoigne pas d'une anomalie, ni d'une brutalité extrême des rapports sexuels ! C'est un accident de la vie qui peut arriver de manière banale !

  • Appliquer un peu de glace, pour ralentir la formation de l'hématome.

    Attention, il ne faut jamais l'appliquer directement sur la peau, mais dans un sac plastique isolé de la peau par un linge.

  • Consulter un urologue rapidement.

    Il examinera le sexe et décidera d'évacuer l'hématome, de recoudre l'albuginée ou encore d'un autre geste chirurgical selon le cas.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :