Finastéride : 3 hommes portent plainte pour effets indésirables irréversibles

Publié le 14 Mars 2019 par Mathilde Polivka, journaliste santé
© Istock

Le finastéride, molécule contenue dans les médicaments Propecia® et  Proscar®, prescrits pour traiter la calvitie, provoquerait de graves effets indésirables irréversibles. Trois hommes qui en sont victimes vont saisir la justice contre le laboratoire MSD qui commercialise ce traitement.

PUB

Le finastéride, plus connu sous les appellations commerciales Propecia® ou Proscar® est un médicament prescrit sous forme de gellules pour lutter contre la calvitie, un phénomène qui hantent de plus en plus les hommes. Ce médicament aurait de lourds effets secondaires. D'après Cnews, Trois hommes victimes de lourds effets indésirables après avoir utilisé du Propecia® vont saisir la justice contre MSD, le laboratoire qui commercialise ce traitement.

PUB

Me Charles-Joseph Oudin, l'avocat des victimes, rapporte que ces graves effets indésirables se poursuivraient même après l'arrêt des traitements. Ce dernier va lancer une procédure en urgence devant le tribunal de grande instance de Nanterre afin d'obtenir des indemnisations. Me Charles-Joseph Oudin explique à Europe 1 : "Nous considérons que le laboratoire MSD, et les autorités de santé, ont tardé à informer les patients, mais aussi les médecins, des effets indésirables et notamment de leur caractère irréversible. Et c’est que ce nous démontrerons devant le juge."

PUB

Baisse de la libido, anxiété, dépression …

Selon CNews, Le finastéride, utilisé dans le traitement de la chute de cheveux chez les hommes serait à l'origine de :

  • Troubles sexuels : baisse de la libido, dysfonction érectile, troubles de l'éjaculation
  • Troubles psychiatriques : anxiété, troubles de l'humeur, dépression, jusqu'au suicide.

En France, environ 30 000 hommes prendraient du finastéride pour traiter la calvitie. A l'origine, le finastéride est prescrit pour traiter une hypertrophie bénigne de la prostate.

Le finastéride mis en garde par l'ANSM

Le médicament bénéficie d'une autorisation de mise sur le marché européenne. Dès 2012, l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) avait publié une mise en garde sur les troubles sexuels, suivi en 2017 d'une nouvelle  portant cette fois-ci sur les troubles psychiatriques. Ces effets indésirables sont inscrits sur la notice.

Le laboratoire MSD rappelait les effets indésirables susceptibles d'être provoquées à la suite de l'utilisation de finastéride aux professionnels de santé le 1er février 2019 et soulignait dans cette note : "Les patients doivent être informés du risque de survenue de ces troubles."L'avocat Charles-Joseph Oudin rappelle qu'une soixantaine de patients ont contacté son cabinet, pour la même raison que les trois victimes pour lesquelles il va lancer une action judiciaire.

Pourquoi perdons nous nos cheveux ?

Perdre ses cheveux est une atteinte de notre apparence physique souvent mal vécue par les femmes mais aussi par les hommes.De nombreux facteurs expliquent pourquoi l'on perd nos cheveux, à commencer par le vieillissement, mais aussi les changements hormonaux, les variations saisonnières, le stress, les traumatismes du cuir chevelu, les chocs émotionnels, l'hérédité, les maladies du cuir chevelu, etc.

Comment savoir si votre perte de cheveux est normale ou non ?

Regardez chaque matin votre oreiller. Si vous y trouvez plus d'une dizaine de cheveux, parlez-en à votre médecin ou à votre dermatologue.Nos cheveux se renouvellent en permanence. Il est donc normal d'en perdre 50 à 100 par jour, lors du shampoing notamment, du brossage, lorsque l'on s'habille, et tout au long de nos activités.

PUB
Contenus sponsorisés