Fibromyalgie : le traitement doit être global

Publié le 22 Janvier 2007 à 1h00 par Rédaction E-sante.fr
La fibromyalgie pourrait être considérée comme un trouble de la perception de la douleur. Ce syndrome douloureux qui altère sérieusement la qualité de vie doit impérativement être traité selon une approche multidisciplinaire : l'éducation thérapeutique du fribromyalgique tient une grande place, aux côtés des moyens pharmacologiques et non pharmacologiques comme les thérapies cognitivo-comportementales.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La fibromyalgie est reconnue depuis les années 80

La fibromyalgie est un syndrome douloureux reconnu depuis une trentaine d'années seulement. Elle se définit comme un trouble de perception de la douleur avec une réduction du seuil douloureux et un manque d'adaptation à la douleur. Mais ce syndrome s'accompagne également de nombreux autres symptômes émotionnels et physiques : fatigue, anxiété, troubles du sommeil, état dépressif.

Le tout entame sérieusement la qualité de vie des malades, lesquels représentent quelque 3% de la population.

Un syndrome douloureux à traiter dans sa globalité

Même si ce syndrome reste mystérieux, les personnes touchées sont bien réelles et elles souffrent beaucoup physiquement, psychologiquement et socialement.

La première chose indispensable consiste à informer en détail le patient sur sa maladie. Celui-ci, tout comme sa famille, doit impérativement comprendre ce qu'est la fibromyalgie. Cette première étape permet réellement de diminuer les conséquences cliniques et ainsi de réduire le nombre de consultations et d'hospitalisations, tout en améliorant la qualité de vie des personnes concernées.

Les programmes éducatifs fondés sur les principes cognitifs et comportementaux permettent aux malades de développer des stratégies et d'apprendre à gérer leur maladie au quotidien.

Les thérapies cognitivo-comportementales

Dans tous les cas, la prise en charge de la fibromyalgie est pluridisciplinaire. Il existe bien entendu une prise en charge pharmacologique comprenant la prescription de médicaments antalgiques et psychotropes.

Mais les thérapies cognitivo-comportementales jouent un rôle central dans la prise en charge de la fibromyalgie.

Alors que le malade tend à se fixer sur sa douleur, de telles thérapies permettent de mieux se connaître, de contrôler les symptômes et d'adopter des comportements adéquats.

Source : Annual European Congress of Rheumatology (Aular), Amsterdam 2006.