Fatigue et ganglion sous l'aisselle : le lien

Publié le 01 Octobre 2018 par La Rédaction E-Santé
À la palpation, vous avez détecté une boule sous votre bras ? Rassurez-vous, la présence d’un ganglion sous l’aisselle est assez fréquente. Mais si ce signe est généralement bénin ou secondaire à une importante fatigue, il peut aussi révéler des pathologies graves telles que le cancer des ganglions.
PUB
© Istock

Le ganglion sous l’aisselle, à quoi est-il dû?

PUB

Nous avons tous des dizaines de ganglions répartis sur l’ensemble du corps. Ces derniers constituent en quelque sorte des bases avancées de notre système immunitaire. Ce sont eux, en effet, qui facilitent l’intervention des anticorps en cas d’attaques virales ou bactériennes. Lorsqu’ils sont sollicités, les ganglions se mettent à enfler naturellement. C’est à cette occasion qu’il est possible de les sentir sous la peau. Les médecins parlent d’adénopathie pour caractériser ce mécanisme immunitaire. Dans la majorité des cas, les ganglions retrouvent une taille normale lorsque la menace disparaît.

PUB

Le ganglion sous l’aisselle, un signe de fatigue ?

Le fait d’avoir des ganglions enflammés lorsqu’on est malade est tout à fait normal. C’est même le signe qui démontre que le système immunitaire est entré en action. Une fatigue importante ne peut pas provoquer une adénopathie mais elle peut, en revanche, fragiliser l’organisme, qui sera alors moins résistant face aux agressions extérieures. Si les ganglions parsèment l’ensemble du corps, ceux présents au niveau des aisselles – appelés ganglions axillaires – font partie des plus sollicités. Mais lorsqu’ils ne se résorbent pas naturellement en quelques jours, il est impératif de consulter un médecin.

La rédaction vous recommande sur Amazon :